AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 « Appel à toutes les unités ! » {Wilfrid}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: « Appel à toutes les unités ! » {Wilfrid}   Mar 6 Avr - 15:15

Je répète, appel à toutes les unités !

Trois suspects se sont enfuis des quartiers pauvres après avoir fait sauter les plombs de ce qui semblait être un bâtiment de rassemblement. Nous sommes à la recherche d'une personne au physique humanoïde, probablement un Aimantaliste au vu des dégât électriques causés, et de deux animaux, un lynx et un chien de type berger allemand, des Alguz d'après les témoignages ; aucune piste, RIEN n'est à écarter ! Je répète, appel à toutes les ...

    Faith coupa court au son que crachotait en continu l'oreillette logée dans son tympan droit, soupirant d'agacement. Ils étaient arrivés bien trop tard après l'incident qui avait pris place dans les locaux abandonnés servant aux matches canins clandestins organisés par les caïds des quartiers pauvres. Bien sûr, les Ailisses n'étaient pas venus ici par paquets de cinq pour sauver ces braves petits toutous, non, ils se moquaient de cela : la vérité était ailleurs. Elle résidait dans le fait que trois intrus notables étaient venus ici pour une raison incompréhensible, et qu'ils en étaient ressortis sans aucun épanchement de sang, et sans laisser de traces, si ce n'était l'odeur des fusibles grillés et des dégâts matériels, qui importaient bien peu aux soldats.

    Ca faisait bien deux heures qu'ils étaient là, une bonne dizaine d'Ailisses aux armements multiples et imposants. Certains, à l'allure quasiment robotique, faisaient pour la énième fois le tour des lieux, cherchant des preuves, des marques, des indices, questionnant les victimes et les poursuivants des fugitifs qu'on avait réussi à retrouver. Faith, elle, ressortait des décombres bredouille, et elle n'aimait pas ce qu'elle avait vu.

    Définitivement, l'idée était la suivante : deux Alguz et un - ou une - humain(e) s'étaient rendus ici en début de soirée. Ou plutôt, d'après ce qu'ils avaient obtenu d'un dénommé Blok, il y avait dans ces locaux un de leurs spécimens qui était Alguz. Techniquement, rien ne leur interdisait légalement d'utiliser une de ces "femmes-chien" comme outil de travail, leur propre condition les rabaissant presque à un statut de chair à canon. Mais elle avait disparu. Le dit berger allemand avait pris la fuite avec un lynx, et cette coupure de courant avait été provoquée d'une manière tout ce qu'il y a de plus Aimantaliste - quelques observations détaillées avaient suffi à cette conclusion -.

    Mais ils approchaient des trois heures du matin, l'endroit avait été vidé et inspecté de fond en comble, on commençait à piétiner et Faith en avait assez d'entendre la voix monotone marmonner le même refrain d'alerte aux passants. Eux-même se dispersaient peu à peu, seuls restaient quelques badauds édentés mendiant quelque pièce à des monstres de technologie impassibles et brutaux.

    Faith se passa une main dans les cheveux, ébouriffant ces derniers alors qu'elle shootait dans un caillou. Elle avait soif, sa gorge la tiraillait, et il y avait suffisamment de larbins pour faire le boulot qu'elle avait déjà fait avec minutie et concentration. Boire un verre ne l'aurait guère dérangé. Et puis Wilfrid l'attendait peut-être au "Chien qui tousse", alors autant y aller maintenant. Lui aussi devait avoir fini ses recherches de son côté.

    Elle passa donc le périmètre de sécurité le plus tranquillement du monde, rangeant son pistolet à sa taille et laissant visible le bout du canon de son fusil qu'elle avait dans le dos. Il valait mieux avoir l'air armée jusqu'aux dents pour repousser les éventuels agresseurs. Agresseurs qu'elle ne rencontra quasiment pas, la moitié avait été sûrement alarmée par les sirènes qui avaient retenti à l'arrivée de la fourgonnette blindée chargée d'Ailisses pour ratiboiser le bâtiment.

    Après quelques minutes de marche, ses pieds la menèrent à la porte du troquet miteux dont elle pousa la porte. Comme elle l'imaginait à cette heure, ca puait l'alcool bon marché et le tabac froid. Elle renifla de mépris avant de s'avancer jusqu'au comptoir et de commander un verre d'eau sous les yeux effarés du tavernier, qui lui servit la boisson avec un sourire goguenard. Sourire qui s'effaça bien vite au vu du calibre des armes que la donzelle portait, et qui lui fit bougonner un piètre « Des Ailisses chez moi, on aura tout vu tiens .. 'Va encore m'ramener des emmerdes.. ».

    La brune ne tint pas rigueur des paroles de l'homme alors qu'elle buvait une lampée d'eau tout en se dirigeant vers une petite table à l'écart, s'y asseyant tranquillement. Wilfrid n'allait pas tarder, du moins elle l'espérait : cet endroit, elle ne l'aimait pas vraiment.
Revenir en haut Aller en bas
Wilfrid
Bioman *o*
Bioman *o*
avatar

Age : 28

Background
Pouvoirs:
Statut: General de l'armée Ailisse
Niveau:
4/4  (4/4)
MessageSujet: Re: « Appel à toutes les unités ! » {Wilfrid}   Mar 6 Avr - 20:09

Trop tard… Bien trop tard pour espérer intervenir convenablement et surtout, attraper les responsables de ce merdier. C’est ce qui trainait à l’esprit de Wilfrid alors qu’il s’était déjà éloigné de la zone autour des locaux abandonnés fermée par les Sîns Alpha, cherchant des témoins capables de lui offrir ne serait-ce que quelques renseignements, tout au moins une piste à suivre, mais il avait bien peu d’espoir… Ceux qu’ils avaient déjà attrapés n’offraient que peu d’élément, et au final, à moins qu’ils ne continuent de trainer tous trois ensembles, on avait peu de chance de les retrouver.

Le tableau était pourtant clair, sur les faits… Une alguz utilisée dans des combats de chiens clandestins secourus sans nulle doute par le lynx et son amie l’aimantaliste, c’était vraiment simple… Quoique, dangereux. Par expérience, il avait déjà rencontré ces vermines capables de maîtriser la foudre, et surtout, les dégâts occasionnés par ces derniers, pouvant tuer sans plus de peine qu’un homme braquant un flingue sur la tempe pour une exécution. C’était même ça, la raison de la présence de deux membres du Crisis Core pour une banale histoire de trouble causé par cette saloperie, et finalement, ils s’étaient déplacés pour rien, puisque de toute évidence, cela faisait déjà un bon moment qu’ils avaient retrouvé leur trou.

Il fit attention aux quelques personnes parmi lesquelles il circulait, de la crainte et de la peur sur tout les visages, certains se cachant dans des coins, ne voulant néanmoins pas perdre de vue l’Ailisse qui passait à proximité… Il faut dire qu’avec ses airs de machine, sans, outre la silhouette générale, aucun trait humain visible – Le signalement d’un M de Foudre avait amené au port du casque - , il y avait de quoi impressionner, et surtout, effrayer… Le différenciant de la plupart des ailisses d’ailleurs. Et quand bien même n’aurait il pas été caché derrière la visière qui ne laissait pas même à la vue son regard, il aurait parut tout autant froid, fermé et méprisant que sous la cuirasse dernier cri.

Il porta son regard sur sa montre, presque trois heures du matin… La chasse à l’information était devenue inutile, et les gens présents dans la rue avaient bien changé… Les dealeurs étaient de sortis, les prostituées aussi, bien que pour l’heure, ils évitent de se montrer à la machine se mouvant à proximité. Il était désormais bel et bien trop tard pour ses moyens propres de mener la chasse, les phantomes se débrouilleraient, comme ils savaient si bien le faire, ce n’était désormais plus son problème, aussi coupa t-il les communications, sauf les plus urgentes, dans le cas où on les apercevrait à nouveau... Mais ce message d’alerte ne le concernait dès lors plus.

Il fit demi-tour, prenant la direction du « Chien qui tousse », nom minable pour un taudis à peine fréquentable et servant des boissons que d’ordinaire, il n’offrirait pas même à un ivrogne déjà bien cuit, si d’aventure il avait voulu se montrer généreux, mais qui pourtant s’avérer le bistrot le plus acceptable du quartier… Raccrochant son fusil dans son dos sur la route, il n’avait guère besoin de cela pour paraître menaçant, et puis… La quasi-totalité des armes qu’on aurait pu avoir, à sa connaissance en Cylardem, à vrai dire, était inoffensive, incapable de même menacer le blindage léger et souple digne de certains chars d’assaut qu’il portait constamment.

Il arriva près d’une vingtaine de minutes plus tard au lieu du rendez-vous fixé préalablement avec Faith, ce troquet miteux à l’image de tout ce quartier minable, et y entra, non sans laisser entendre le bruit des bottes martelant le sol. Si Faith avait déjà amené les discussions à un volume raisonnable, par crainte sans doute, il n’y eut au passage de l’armure mouvante que des murmures et de discrets regards… Car ces hommes étaient bien moins intimidés par une femme que par ce genre d’allure, et c’était sans doute là une erreur, mais elle avait peut-être apprit à certains ce fait là.

Il passa ses mains sur son coup, à la base du casque, faisant pression avant de pouvoir retirer ce dernier, le portant sous le bras avant d’arriver au niveau du comptoir repérant Faith d’un regard avant de le porter sur le tenancier qui le fixait, interdit.

« Un problème ? »

Une négation de la tête en guise de réponse, puis il lui servit un verre d’eau à l’aspect des plus troublant et éloigné de la transparence qu’on pourrait souhaiter, quoique peu surprenant dans le coin, mais tant pis, ça sera toujours meilleur que l’alcool qu’on y sert.
Il se dirigea dès lors jusqu’à la table où Faith s’était installée, à l’écart des autres ivrognes et clients nocturnes, abonnés à l’année dans leur consommation quotidienne. Après un regard pouvant signifier « Tu permets » et l’approbation, il s’installa sur la chaise, non sans un grincement… Car si l’armure était en soit légère en comparaison de ses performances, elle n’en demeurait pas moins un poids supplémentaire et conséquent. Posant ensuite le casque sur la table.

« Alors Faith, à part l’évidence, ta chasse a été couronnée de résultats ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: « Appel à toutes les unités ! » {Wilfrid}   Mer 7 Avr - 13:25

    L'interpellation d'une voix froide la fit relever le nez de la surface suspecte de l'eau. Ca allait être un coup à être malade, et elle avait même pas vérifié si l'eau était décemment propre ... Décidément, la fatigue prenait le pas sur la prudence ces temps-ci. Sortant de sa poche un énième gadget que bien de pauvres gens ici auraient préféré revendre contre une miche de pain ou de quoi vivre encore quelques jours, Faith plongea le petit capteur droit pendouillant du cadran à cristaux liquides carré dans l'eau, appuyant sur un bouton pour observer après quelques secondes d'attente les données s'afficher. Ph quasiment neutre, rien de toxique apparemment, juste quelques traces d'alcool mal nettoyé. Bon, ben on ferait avec.

    Retirant le petit bijou technologique du verre et l'essuyant avec soin, la brunette accueillit l'arrivée de Wilfrid d'un léger haussement d'épaules à sa question. Comme lui sûrement, elle était restée sur sa faim de réponses.

    « On en est toujours au même point ... Les suspects ont été identifiés, on sait à peu près ce qui s'est passé, mais aucun indice pour une direction de fuite. Tout ce qu'on peut se dire, c'est que ceux qui ont aidé à l'évasion du chien le connaissaient plus ou moins. Donc il suffit d'en coincer un, et on trouvera les deux autres. »

    Mais allez coincez un Aimantaliste ! Evidemment, c'était des choses que Faith avait déjà faites, mais plus on avançait dans le temps, plus ces crapules trouvaient moyen de bien se cacher, et avaient tendance à semer le trouble avant de disparaître comme ça. Et quant aux Alguz, n'en parlons pas. Tout au plus pourraient-ils chercher un homme qui se promène avec une apparence de lynx, ou pourraient-ils ordonner une campagne visant à faire piquer tous les bergers allemands du secteur ... Mais c'était perdre du temps. Et il fallait les capturer vivants, ou du moins, pas assez morts pour qu'ils puissent encore parler et cracher ce qu'ils savaient.

    Car maintenant, la politique officieuse avait "changé" : si l'on pouvait faire parler les Aimantalistes et les Alguz quant à ce mystérieux endroit par delà le déserts, on le faisait. Oh, les interrogatoires restaient rares, bien souvent on achevait ces faiblards sans réussir à leur retirer quoi que ce soit. Mais le peu de soldats qui avaient participé à cette bataille du Désert tentaient, vainement, de comprendre ce qui se cachait par delà les territoires arides.

    « Et toi ? Tu es tombé sur quelque chose d'intéressant ? »

    L'Ailisse s'assit contre le dossier de la chaise un peu plus confortablement, balayant d'un bref coup d'oeil les clients, tous aussi plus misérux les uns que les autres. Comme elle aurait pu s'y attendre, l'attention qu'ils avaient attiré tous les deux sur eux ne s'était pas encore totalement dissipée, mais ses iris polaires en dissuadèrent quelques uns de continuer à les scruter, avides comme des charognards.

    « La prochaine fois, on ira ailleurs ... Cet endroit est tout sauf approprié. »
Revenir en haut Aller en bas
Wilfrid
Bioman *o*
Bioman *o*
avatar

Age : 28

Background
Pouvoirs:
Statut: General de l'armée Ailisse
Niveau:
4/4  (4/4)
MessageSujet: Re: « Appel à toutes les unités ! » {Wilfrid}   Jeu 8 Avr - 11:34

Le résultat de l’investigation mené ces dernières heures était finalement prévisible, et la réponse que lui offrit Faith n’amena à aucun étonnement. Ils étaient arrivés bien trop tard pour espérer surprendre le trio dans les environs et lancer la traque avec efficacité. C’était le problème dans ce quartier qu’était Cylardem… Les moyens de surveillance était amoindris, bien moins efficace et les interventions bien moins rapide qu’ailleurs, un coin rêvé pour ces vermines d’évoluer ici, à Livia M.
Si ça ne tenait qu’à lui, il aurait bien cherché à mettre la pression sur ces individus, les auteurs du grabuge de ce soir autant que les autres, en recensant les alguz présents et en les massacrant suite à une annonce publique… Après tout, ils étaient parfaitement inutiles, issues d’une erreur dans l’ordre des choses, et cela pourrait faire sortir les aimantalistes et leurs alliés de leur cachette.
Mais la politique depuis la Bataille du Désert appelait à plus de retenue dans les massacres, afin de permettre à l’interrogatoire des hommes, femmes et bêtes retenus prisonnière, afin de trouver ce lieu qu’ils semblaient cacher au cœur des dunes. Pour Wilfrid, au vue des capacités des aimantalistes, c’était un bien trop grand risque d’évasion et de dégâts… Tout du moins tant qu’on n’aura pas créé une technologie pouvant bloquer et inhiber les capacités.

« Je ne crois pas que ce soit aussi simple… Si ils ont apprit à échapper à notre vigilance, la logique voudrait qu’ils se séparent… Une humaine, un chien et un lynx ensemble, c’est peu discret… Mais individuellement, pour nous, cela deviendrait plus compliquer.
Mon avis que cela n’amènera à rien cette fois ci… Nous sommes trop peu réactifs quand il s’agit de Cylardem… Je suis certain que ça grouille de rebels. »


Il avait pour sa part trouvée des petites choses, mais rien en rapport avec l’histoire qui les concerne et les avait mené ici, malheureusement… Mais cela traitait encore d’aimantalistes, comme quoi, il y en avait encore qui osait fouiner par ici, malgré la traque dont ils étaient le gibier.

« Rien qui concerne les faits de ce soir… Du moins, je ne pense pas… Des voyous retrouvés morts mystérieusement ces derniers jours, comme frappés par un puissant courant électrique, à proximité de lignes… Je ne sais pas si c’est le même aimantaliste, aucun témoin, juste des corps retrouvés. »

Il soupira, déçu du manque de traces laissés par ces vermines… Décidément, ils s’étaient vraiment adaptés, malgré l’audace dont ils faisaient preuve en osant venir ici.

« Cet endroit est inapproprié, je sais… Mais où voulais-tu qu’on aille à cette heure ci ? La prochaine fois, on pensera à amener nos propres consommations, en fonction de l’heure à laquelle on sera demandé, sinon on trouvera un bar digne de ce nom, voila tout… Mais ce soir, nous devrons nous contenter de cette eau sale et de ces ivrognes qui ne nous lâchent pas des yeux. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: « Appel à toutes les unités ! » {Wilfrid}   Jeu 8 Avr - 11:57

    « Un lynx, passe encore, c'est trouvable ... Mais des bergers allemands et des humaines, ca va être difficile à arrêter, à moins de les faire tuer à vue. »

    Ce ne serait peut-être pas la première fois qu'ils organiseraient de telles rafles, de toute manière. On ne pouvait pas laisser des fous furieux en vie, ils pourraient menacer la vie de n'importe quel habitant normal et innocent. Les gens comme eux, les tares et les "erreurs", comme l'avait si justement pensé Wilfrid, ne méritaient pas de deuxième chance. C'était défini dans leurs gènes : on ne pouvait pas faire confiance à des gens qui tuaient sans maîtrise d'eux-même, et qui, pire encore, possédaient des pouvoirs qu'ils ne méritaient pas. Il n'y avait donc aucun remord à éprouver.

    Faith secoua la tête légèrement, appuyant le sentiment de dédain léger qui imprima ses paroles.

    « Cylardem est la poubelle de Livia Maxima. Et chercher trois pommes pourries dans un grand sac plein d'ordures est impossible, ca, c'est clair. Peut-être qu'il faudrait ... Organiser quelque chose. Ou en parler au général. »

    Sa voix baissa légèrement, mieux valait éviter de hurler sur tous les toits que ces hommes et ces femmes ici présents allaient sûrement incessamment être tués. Par "quelque chose", Faith n'entendait rien d'autre qu'un embarquement massif de gens suspects dont on finirait bien par tirer les vers du nez. Effectuer une descente ici relèverait peut-être du carnage humain, mais une chose était certaine : les pertes seraient plus nombreuses ici que du côté des Ailisses. Et il n'y avait rien à craindre quant à cette éventualité. Ce n'était pas comme s'ils décidaient de faire un génocide du côté d'Hisgard ou de Lygrasül, après tout. Ils étaient gagnants à tous points de vue.

    La jeune femme se frotta un oeil, repoussant le verre d'eau à peine entamé. Le contenu, autant que le contenant, ne l'attiraient guère plus ; elle se priverait bien d'étancher sa soif avec un liquide aussi douteux que celui-là, même si d'apparence et de source sûr aucunement nocif pour son organisme. Non, décidément, Cylardem n'était pas un endroit où il faisait bon vivre.

    « Un courant électrique, mh ... Le générateur qui fournissait le courant du lieu qu'on a exploré a été lui aussi réduit en bouillie. Ca prendrait des jours à réparer. Mais je doute que ca soit la même personne qui ait provoqué les deux incidents. S'ils ont anéanti le générateur, c'est qu'ils ont voulu couper l'électricité, et qu'ils voulaient sauver cette Alguz, mais pas tuer ... A moins qu'ils aient finalement du repousser des opposants éventuels. »

    Ce que Blok avait avoué confirmait l'idée naissante. Mais on n'avait rien de plus : pas d'informations, pas de nom sur cette Alguz, pas de famille ou de lien de parenté encore existant, rien. Tout juste un croquis de portait-robot.

    « En tout cas, ils sont coincés à long terme dans Livia M ... Tenter de fuir par les trois autres quartiers risque d'être remarqué. Et je ne donne pas cher de leur discrétion s'ils comptent vivre ici pendant un petit moment. Nous les aurons. »
Revenir en haut Aller en bas
Wilfrid
Bioman *o*
Bioman *o*
avatar

Age : 28

Background
Pouvoirs:
Statut: General de l'armée Ailisse
Niveau:
4/4  (4/4)
MessageSujet: Re: « Appel à toutes les unités ! » {Wilfrid}   Jeu 8 Avr - 12:26

Elle avait raison… Le lynx serait le plus facile à trouver dans la masse, car ce n’était pas un animal courant ici, à Livia Maxima… Mais faudrait-il ensuite traquer tous les bergers allemands ayant comme propriétaire une femme ? Sans certitude quant à l’origine de l’animal ? Non, mais qui sait… Ils avaient été sauvé le cabot, peut-être la réaction serait la même vis-à-vis du lynx, et à ce moment là… Et bien, il fallait espérer que les hommes étaient prêts à affronter une M de Foudre, ce qui était très loin d’être une partie de plaisir, d’après son expérience.

« Tu as raison… Il ne faut pas traquer le chien et l’aimantaliste, ils peuvent se confondre dans la masse, mais c’est le lynx qu’il faut chercher, c’est lui qui aura le plus de mal à se fondre, même ici, en Cylardem… Mais les Phantomes en viendront eux-mêmes à cette conclusion, laissons les se débrouiller, c’est leur boulot après tout. »

Il eut un sourire à l’évocation d’un « quelque chose », car il savait bien ce à quoi elle faisait mention, et ce n’était pas non plus l’envie qui lui manquait de faire une descente sérieuse, un véritable nettoyage dans ce taudis, cette poubelle qu’était ce quartier… Cela ne ferait pas de mal à Livia M, bien au contraire… Mais le nouveau général serait-il de l’avis de ses hommes ? Wilfrid le connaissait trop peu pour en juger, incapable de prévoir sa politique générale… Après tout, cette rafle, si elle avait lieu pourrait affecter une proposition importante d’humain de naissance, mais quelle importance, ce sont des rebus de la société, la partie dégueulasse et moisie d’un panier segmenté.
Mais le Général était il prêt à des actes radicaux, qui resteront aux yeux de beaucoup comme reprochable aux Ailisses, pour une victoire contre les rebels ? Là était toute la question.

« Les deux affaires sont isolées… Ces morts dont j’ai relevé la présence s’étalent sur plusieurs jours, et sont plus ou moins éloignés des lieux où le courant a été coupé… Alors soit c’est notre aimantaliste, présent depuis quelques jours et ayant fait des rencontres malheureuses auparavant, soit il y en a encore d’autres qui trainent… Et dans ce cas, il faudra nécessairement en venir à un petit « ménage » ici. »

Oui… Deux affaires distinctes d’après lui, mais deux M de Foudre, véritable menace pour le bon ordre de la ville, de par l’influence qu’ils ont sur l’élément vital de cette dernière, l’électricité. A la dernière remarque, il eut un instant de réflexion… Depuis le temps, n’avaient-ils pas mit au point un moyen de s’en sortir en toute discrétion ?
Ils venaient, agissaient de façon peu discrète finalement, et ils n’avaient pas de moyens, de chemin pour fuir la ville en échappant à la vigilance des Ailisses ? Peut-être bien, peut-être pas… Difficile à dire, mais les accès tant à l’extérieur qu’aux différents quartiers devaient être étroitement surveillé, des contrôles à chaque chemin connu, officiel ou officieux afin de parfaitement savoir qui allait où.

« Sauf si depuis le temps, ces vermines se sont créés leur propre chemin… Enfin, nous verrons bien ce que les contrôles minutieux donneront, et espérons qu’on les retrouve… Sinon, il faudra peut-être en déduire qu’il y a une faille dans nos défenses… Par les égouts par exemple… Ca ne serait pas la première fois qu’on y trouverait des fugitifs, mais ils sont aussi vastes que la ville, et bien plus difficile à surveiller et fouiller. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: « Appel à toutes les unités ! » {Wilfrid}   

Revenir en haut Aller en bas
 
« Appel à toutes les unités ! » {Wilfrid}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Appel aux dons sauvetage canichous Refuge de Fontorbe
» Appel à l'insurrection.
» Place de l'unité à Montréal bientôt une réalité
» Leslie Manigat rejette l’appel à l’unité du président Préval
» Bonjour dans toutes les langues

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Divine Comedy :: HRP :: Les archives :: [Intro] Lorsque la justice avait encore un sens...-
Sauter vers: