AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Reyn [Alguz]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Reyn
Garanti sans puces
Garanti sans puces
avatar

Age : 33

Background
Pouvoirs: Transformation en lynx
Statut: Rescapé de Firone
Niveau:
3/4  (3/4)
MessageSujet: Reyn [Alguz]   Mer 17 Mar - 21:26

Nom et prénom : Reyn suffira, pas besoin de patronyme quand le monde entier vous voit comme rien moins qu'un animal... est-ce qu'on donne un nom à un animal? Non.

Race : La plus évoluée et pourtant, la plus primitive... Alguz.

Age : 48 ans, mais j'en parais même pas 30. Pas de chirurgie esthétique non, merci la génétique.

Niveau souhaité : 3... Une certaine maitrise de la transformation pour le moment, mais encore incomplète et nécessitant du repos ensuite. Un jour peut-être, passer d'un état à un autre sera facile et sans compromis.

Signes particuliers : Vous voulez dire outre des oreilles de lynx ornées de poils soyeux, des pupilles de félins qui s'étrécissent en fonction de la lumière, une queue blanche tachetée de noir, des canines un peu plus aiguisées et longues que la moyenne et des griffes rétractables? Je ne vois pas...
Tous ces attributs qui me dénoncent comme Alguz font aussi ma force : mon ouïe est plus développée que la moyenne, de même que ma vue et mon odorat. J'ai un meilleur sens de l'équilibre que n'importe quel humain grâce à ma queue et une souplesse hors norme. Je suis capable de faire des bonds de plusieurs mètres et de grimper n'importe où ou presque.
Il faut bien des compensations...

Description physique : Sans vouloir me vanter (et vous verrez par la suite que je suis quelqu'un de profondément modeste), je suis un beau spécimen mâle. Si je n'étais Alguz, aucun doute que je serais déjà casé avec une femme. Il est dommage que mes quelques particularités physiques comptent tant à leurs yeux... Certes, risquer de mourir pour flirter avec moi est assez dissuadant, j'en conviens, mais quand même! Et où est passé le goût du risque, hum?

Tout à fait objectivement, je suis d'une taille honorable (un mètre 85) pour environ 80 kilos de muscles. Et oui, je tiens une forme insolente grâce au félin en moi, je le reconnais. Pas de régimes, pas de musculations, juste quelques heures à courir et chasser, voilà le secret! Ainsi mon torse est puissant, aux muscles fermement dessinés et légèrement saillants. Sans être massif, j'ai un physique assez dissuasif si l'on me cherche des noises. Pourtant, loin d'être une brute, je suis plutôt souple et agile, me déplaçant avec cette grâce propre aux félins. Vous l'aurez compris, je suis musclé et pas un poil de graisse ne vient alourdir mon pas. Cela viendra peut-être avec l'âge si je me sédentarise, mais en attendant, mon corps est porté par des muscles puissants et élastiques.

Au vu de la chaleur, je porte rarement de T shirts, préférant mettre un simple pantalon qui n'entrave pas mes mouvements. Évidemment, il m'arrive de devoir passer inaperçu et, dans ces cas-là, je suis bien obligé de tricher et de dissimuler les attributs qui trahissent ma nature... Queue coincée dans un pantalon (ce qui, entre nous, me fait perdre mon équilibre de façon handicapante), cheveux couvrant les oreilles, lunettes de soleil sur le nez pour dissimuler mes pupilles rarement ressemblantes à celles des humains.

En parlant des yeux justement... Les miens sont d'un bleu assez clair, pénétrants. Mon regard serait beau si mes pupilles parfois oblongues ne venaient à le rendre dérangeant. Cela est fonction de la luminosité, mais je ne vous apprends rien. Mon visage est fin mais aux traits virils et parfois, une ombre de barbe vient couvrir mes joues et mon menton. Des cheveux noirs et longs encadrent mon visage au teint bronzé par le soleil. Un visage souvent fermé, voire mélancolique, tout comme mon regard qui peut parfois se faire absent et hanté. En presque un demi siècle de vie, j'ai déjà vu pas mal d'horreur... Pourtant, il suffit que je sois en confiance pour que mon visage s'illumine et s'adoucisse alors que je dévoile un sourire éclatant aux canines peut-être un peu trop effilées...

Description psychologique : La vie étant ce qu'elle est, elle a fait de moi quelqu'un de méfiant et plutôt taciturne. Toute trace de naïveté a déserté mon être, ainsi que toute crédulité. Je ne crois qu'en la dissimulation et à la prudence, ce sont elles qui me maintiennent en vie dans ce monde qui a jugé que je n'y avais pas ma place. Je prends soin de ne me mêler que de mes affaires afin de ne donner aucune excuse aux humains pour me faire exécuter. Sous mes airs d'homme sûr de lui et fier de sa race, se cache quelqu'un qui essaie simplement de survivre et qui tente d'éteindre le feu de rage qui consume son cœur face à l'injustice.

Je crache sur la déesse et ses sbires qui me jugent indignes de vivre.

Sans être asocial, je ne recherche pas le contact des autres. Mis à part les Alguzs, bien sûr. J'ai trop vu le dégoût et le mépris dans les regards humains pour chercher à aller vers eux... La solitude me pèse, évidemment, mais elle me maintient en vie. Je choisis méticuleusement les personnes que je côtoie et j'ai depuis longtemps décidé de verrouiller mes sentiments et les élans de mon cœur, ayant compris que cela me tuerait rapidement. Je n'ai peut-être plus guère d'espoir mais je ne suis pas suicidaire pour autant. Mourir pour rien ne m'intéresse pas. Mourir pour une cause... Encore faudrait-il en trouver une qui en vaille la peine... Des rumeurs circulent sur un village de résistance, peuplé de M traqués qui ont décidé de fuir... Des humains rejetés par les leurs car dangereux... C'est tellement risible... Ils ne nous voient pas davantage comme des égaux.

Contrairement à bien des Alguzs de ma génération, j'ai des difficultés à me mêler aux humains et à me fondre dans leur société. Sans être sauvage, jouer un rôle qui n'est pas le mien pour les satisfaire ne me convient pas. Mais je ne suis pourtant pas aussi radicaliste que les anciens. Seulement, il me faut quelques moments de libertés... Je suis très bon chasseur, silencieux et meurtrier et mes griffes sont ma plus belle arme. Je sais me défendre et me battre.

Peu bavard et peu avenant, vous n'obtiendrez rien de moi si je n'ai pas confiance en vous. Et inutile de dire que les personnes en qui je peux avoir confiance sont rares... Mais une fois détendu, je suis d'un abord agréable et de bonne compagnie, révélant un esprit aiguisé et un humour cynique grinçant.

Biographie : La vie est belle pour les gens normaux.
La vie est belle quand l'amour ne frappe pas à la porte et vous jette dans les griffes de la justice des hommes, implacable. Que l'on ne me parle plus jamais d'amour... Je sais de quoi il est capable, je sais quelles atrocités il peut faire naitre... Quand il supplante la raison, il n'y a point de salut...

C'est la dure leçon que j'ai apprise de mes parents.

Un amour et une union contre nature, proscrite. Ma mère était une Alguz, comme moi. Lynx, comme moi. Mon père n'était qu'un homme banal, un homme à l'esprit plus large que la moyenne de ses concitoyens. Un homme qui tomba éperdument amoureux de grands yeux verts félins, d'un corps à se damner. Faisant fi des lois et après avoir tenté de résister, ils cédèrent à leur passion et décidèrent de vivre leur amour dans l'ombre. Je ne préciserai pas que cette situation était très anxiogène pour mes parents... Ils avançaient sur le fil du rasoir et risquaient à tout moment de tomber et d'y laisser la vie.

Pourtant, par je ne sais quel miracle, ils réussirent à vivre ensemble pendant 8 ans... Huit années de peur et de bonheur mêlés, surtout avec la naissance d'un enfant : moi. Aux mêmes caractéristiques que ma mère, pour son plus grand dam. Il me suffit de fermer un instant les yeux pour revoir son doux visage alors que sa main caressait ma joue et qu'elle me regardait de ses grands yeux de biche aux abois. Combien de fois s'est-elle excusée de m'avoir légué ses gènes, de me condamner à une vie difficile, voire courte? J'étais jeune à l'époque, je ne comprenais pas cette angoisse qui assombrissaient l'éclat de ses yeux verts quand elle les posait sur moi...

Mais à 6 ans et demi, je compris. Brutalement. Affolée, ma mère vint me chercher alors que je jouais en grimpant sur la bibliothèque (un sale défaut que j'ai finis par perdre avec l'âge). Elle m'emmitoufla dans des vêtements trop grands qui me cachaient entièrement et elle me mit dans les bras de Carl, son frère, un Alguz également, félin lui aussi, mais aux caractères physiques moins marqués. Bizarrement, je ne pleurai pas alors qu'elle m'embrassait et que mon père passait une main dans mes cheveux avant que mon oncle ne rabatte une capuche sur ma tête. Au fond de moi, je compris que je ne les reverrai jamais...

Et les jours suivant mes donnèrent raison. Ou plutôt le lendemain même. Une exécution allait avoir lieu. Une pendaison. Je suppliai mon oncle de me laisser y aller mais il refusa fermement et m'enferma dans la maison pour s'y rendre lui même. Comme un lion en cage, je tournai dans la chambre... Il y avait bien la fenêtre... Donnant sur les toits. Inaccessible... Pourtant... Il y eu comme un déclic et je devins, pour la première fois de ma vie, un lynx blanc tacheté de noir. Un bébé, petit, mais agile et souple. Il ne m'en fallut pas plus pour m'échapper et courir jusqu'à la place. J'arrivais juste à temps pour observer, du haut des toits, la mise à mort des deux personnes les plus importantes dans ma vie... Un feulement aigu fut mon seul appel déchirant alors que leurs corps pendaient brutalement dans le vide sous les hourras de la foule devenue folle. Dans le délire de ma douleur, je crus voir ma mère me regarder avant que la corde ne vienne embuer son regard...

Je m'écroulai alors de tristesse et d'épuisement, perdant conscience devant l'horreur de cette scène que je n'oublierai jamais.

Je me réveillai deux jours plus tard, roulé en boule comme un animal blessé, alors que les larmes coulaient sur mes joues et que je pleurai en silence. Pourtant mon oncle m'entendit et vint vers moi, s'asseyant près de moi. Je reculai vivement, refusant qu'il me touche, le regard vide. J'entendis son soupir. J'entendis ses paroles. Il essayait de me réconforter, mais il condamnait la folie des mes parents, me mettant en garde. Ses paroles se gravèrent au fer rouge dans mon cerveau et régissent encore mon mode de vie aujourd'hui.

Aujourd'hui, je cherche à fuir. Aujourd'hui, j'ai un dernier espoir. Une ville où les lois ne Livia Maxima ne m'écraseront pas...

J'ai vécu 40 ans dans la peur. Mon oncle m'a éduqué comme il le pouvait. Avec fermeté et sévérité, sans l'amour que me portaient mes parents. Il m'a aidé à contrôler les métamorphoses, m'a protégé quand j'étais trop faible pour le faire moi même. Il m'a apprit à me battre, à chasser, à vivre parmi les humains. Mais jamais je ne fus aussi doué que lui pour me dissimuler, ma rancœur envers ceux qui avaient exécuté mes parents étant trop forte pour que je joue à être l'un d'eux. J'ai fui les humaines autant que faire se peut. Jamais je ne commettrai l'erreur de mes parents. Je tombai amoureux une fois, d'une Alguz, mais elle finit par me quitter, lassée de mon comportement.

Pourtant, aujourd'hui, j'ai commis une erreur. Aujourd'hui, je me suis mêlé de ce qui ne me regardait pas et me voilà pourchassé pour un crime que je n'ai pas commis. A se rapprocher des humains, on s'expose à la mort. J'avais pourtant apprit la leçon... Pourquoi a-t-il fallu que la seule humaine à laquelle je m'intéresse un tant soit peu, la seule que je puisse considérer comme une amie soit assassinée? Je ne sais pas pourquoi je pose la question... je connais la réponse. Elle est morte à cause de moi, parce qu'elle a fréquenté un Alguz, qu'elle s'est amusée avec lui, sans que jamais il ne se passe quoique ce soit entre nous... Ajoutez un soupçon de jalousie, une pincée de fanatisme et voilà un cocktail qui entraine la mort d'une victime innocente de la barbarie des hommes. Comment pourrais-je seulement me pardonner d'avoir causé sa mort? Pardonne-moi Anna...

Maintenant, il me faut fuir.

Ou mourir.

Mais avant, il me faut te venger bel ange...

Ou mourir en essayant.

Comment avez-vous connu Divine Comedy : Par la déesse.


Dernière édition par Reyn le Jeu 18 Mar - 2:48, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayashen
-Admin-
J'fais c'ke j'veux avec mes cheveux
-Admin-J'fais c'ke j'veux avec mes cheveux
avatar

Age : 33

Background
Pouvoirs: Maitre de l'eau
Statut: Ex-Meneuse des rebelles
Niveau:
4/4  (4/4)
MessageSujet: Re: Reyn [Alguz]   Mer 17 Mar - 21:58

Soit j'ai loupé quelque chose, soit je n'ai pas capté de quelles erreur tu parle à la fin de ta bio scratch
Sauf si c'est fait exprès bien sûr Razz
Sinon j'ai rien à redire c'est parfait


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reyn
Garanti sans puces
Garanti sans puces
avatar

Age : 33

Background
Pouvoirs: Transformation en lynx
Statut: Rescapé de Firone
Niveau:
3/4  (3/4)
MessageSujet: Re: Reyn [Alguz]   Mer 17 Mar - 22:50

Je suis restée vague, c'est vrai ^^
Ben Reyn s'est mêlé aux humains de façon un peu plus intime, il y a eu meurtre et le voilà accusé à tort, faisant un coupable idéal =) je vais préciser un peu =)

Edit : voilà, c'est fait!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayashen
-Admin-
J'fais c'ke j'veux avec mes cheveux
-Admin-J'fais c'ke j'veux avec mes cheveux
avatar

Age : 33

Background
Pouvoirs: Maitre de l'eau
Statut: Ex-Meneuse des rebelles
Niveau:
4/4  (4/4)
MessageSujet: Re: Reyn [Alguz]   Mer 17 Mar - 23:30

Une dernière chose : pour le rôle t'as quelque chose en tête ou pas ? Genre un métier ou une activité quelconque ? Et tu compte fuir à Firone si j'ai bien compris, c'est ça ? scratch


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reyn
Garanti sans puces
Garanti sans puces
avatar

Age : 33

Background
Pouvoirs: Transformation en lynx
Statut: Rescapé de Firone
Niveau:
3/4  (3/4)
MessageSujet: Re: Reyn [Alguz]   Mer 17 Mar - 23:37

Oui, je compte aller à Firone et peut être intégrer les chasseurs? Si c'est possible, vu que les Alguzs n'ont pas de métier à proprement parler ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayashen
-Admin-
J'fais c'ke j'veux avec mes cheveux
-Admin-J'fais c'ke j'veux avec mes cheveux
avatar

Age : 33

Background
Pouvoirs: Maitre de l'eau
Statut: Ex-Meneuse des rebelles
Niveau:
4/4  (4/4)
MessageSujet: Re: Reyn [Alguz]   Mer 17 Mar - 23:41

Ok ça marche ^^
Merci pour ces précisions

Te voila la première boule de poile validée ! \o/
Alors heureux ? Cool
*sbaff*


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reyn
Garanti sans puces
Garanti sans puces
avatar

Age : 33

Background
Pouvoirs: Transformation en lynx
Statut: Rescapé de Firone
Niveau:
3/4  (3/4)
MessageSujet: Re: Reyn [Alguz]   Mer 17 Mar - 23:46

*ronronne et se frotte contre la jambe d'Aya*

oui
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Reyn [Alguz]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Reyn [Alguz]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Divine Comedy :: 


 :: Préface :: Fiches validées
-
Sauter vers: