AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Wilfrid Rand

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Wilfrid
Bioman *o*
Bioman *o*
avatar

Age : 28

Background
Pouvoirs:
Statut: General de l'armée Ailisse
Niveau:
4/4  (4/4)
MessageSujet: Wilfrid Rand   Lun 22 Mar - 0:17

Nom et prénom :
Wilfrid Rand, Matricule 3124049099

Race :
Ailisse

Age :
36 ans

Niveau souhaité :
Niveau 4

Signes particuliers :
Comme chacun des membres du Crisis Core, il lui a été offert l’accès à un équipement et un armement de pointe, qui ne passe pas inaperçu.

En termes de protection, il possède une armure complète issue de la nanotechnologie, offrant une résistance de cent fois supérieures à l’acier pour un poids six fois moindre et une flexibilité accrue, bien que longue à construire et onéreuse. A cela s’ajoute selon les missions deux casques différents. Le premier ne protège pas vraiment sa tête, réservé à la routine, il n’offre qu’une visée réglable, pouvant zoomer ou passer en infrarouge, en vision nocturne et détecter les mouvements dans le champ de vision. Le second est un casque complet muni d’une visière renforcée pour les missions les plus dangereuses, constitué du même alliage que l’armure et les mêmes possibilités que le précédent.

En termes d’armement, il possède un fusil d’assaut à technologie laser pouvant tirer une centaine de coups avant de nécessité un rechargement, et possède une recharge d'avance, au cas où, ainsi qu’une arme de poing, un pistolet semi-automatique à sept coups, avec trois chargeurs en réserve. Une lame de vingt cinq centimètres est également intégrée dans l’armure… Si elle est réduite, elle offre au moins une possibilité de se défendre s’il en vient au corps à corps. Enfin, il possède également trois grenades, une explosive, une aveuglante et une lacrymogène.

Il profite aussi de certaines améliorations physique, telle que des prothèses et les implants, augmentant sa puissance musculaire afin de mieux supporter et se servir plus efficacement de son équipement.

Il a bien sûr accès possiblement à d’autres matériels selon les besoins des opérations, mais c’est là l’équipement qu’il porte le plus souvent.

(HRP: Au cas où l'armure paraitrait abusée, en terme de performance, je me suis appuyé sur ce qui sera une armure dans un futur plus ou moins lointain, à base de nanotubes de carbones fixés sur des fibres...)

Description physique :
Ah, il est bien loin le temps du frêle garçon qui regardait avec envie les Ailisses, rêvant d’un jour en devenir un… Oui, il est bel et bien loin.

Aujourd’hui, son physique s’accorde à sa condition, sans excès d’aucune sorte… Il n’est pas une armoire bâtie tel un bodybuilder exhibant un corps huileux, non, à ce niveau, c’est tout juste bon pour faire de la frime. Il en a passé du temps, c’est certain, à se construire une carrure et un corps pouvant répondre au critère, capable de passer les épreuves d’aptitudes physiques répétées qu’on lui imposa, et tout autant pour le maintenir à niveau.

Aussi est-il de bonne taille, atteignant le mètre quatre-vingt-sept pour une centaine de kilos, tout du moins, sans équipement. Un subtil équilibre pour prétendre à une masse musculaire acceptable, car ne vous y trompez pas, point de gras ici. Son corps est équilibré, athlétique et serait des apprécié des yeux pour ceux qui ne verraient pas ou ignoreraient les cicatrices multiples qui jalonnent ce dernier, sans omettre aucune zone. En effet, nombreuses ont été les opérations de reconstruction, les quelques implantations de prothèses biomécanique pour remplacer ou réparer ce que la médecine traditionnelle n’avait pas su sauver… Ou par nécessité de performances accrues quand on l’autorisa à accéder à une telle technologie.

Son visage quant à lui est dur, froid et n’offrant que peu d’émotion la plupart du temps, à savoir, quand il s’entraine, travaille ou se bat. Le reste du temps, il affiche tout de même une distance vis-à-vis des personnes, exprimant difficilement ce qu’il peut ressentir. Autrement, il est tout à fait commun, ne se démarquant pas. Ses yeux sont d’un bleu azure, rappelant l’océan prédominant à présent, exprimant le plus souvent une certaine volonté, celle qui est la sienne, dans tout ce qu’il peut faire. Sa chevelure mi longue et lisse, enfin, est teintée artificiellement d’un noir d’encre.


Description psychologique :
« La dévotion par l’obéissance, sans regard ni jugement, que l’exécution pure et immédiate des ordres donnés, quel qu’il soit, quel qu’en soit la nature et la cible. »

Cette phrase peut induire bien des choses, sous entendant une certaine stupidité, une capacité réduite à réfléchir, pour autant, nous en sommes bien loin. Il est homme à savoir élaborer stratégie, à être capable d’initiative personne, aussi n’est-il pas qu’un toutou obéissant docilement, il jugerait un tel comportement inapte à la réussite de ses missions et de ses tâches.

Néanmoins, il a choisit d’être aveugle de tout jugement quand à l’objectif, décidant qu’il n’était pas de son ressort de décider ou non de l’intérêt de ses ordres, lui n’est chargé que de l’exécution. Un tel raisonnement écarte systématiquement l’interférence de sentiments pouvant être nuisible et pouvant faire obstacle à sa mission, écartant tout ce qui traite également de la culpabilité, des remords et regrets. En ce sens, il est plus proche de la machine dont il revêt, à certain niveau, les traits que de l’homme conscient, doué de raison.

Sa dévotion est sans limite, prêt à tout pour satisfaire ce qui apparait comme la volonté d’Aile, et nul ne saurait le détourner de cette voie, nul ne pourrait le faire revenir sur sa décision d’offrir sa vie pour la cause. C’est en cela également qu’il se montre redoutable, implacable et inflexible au combat, ses actes sont perçus comme appartenant à un tout qui dépasse de loin ses propres actes, sa perception et ses possibilités, et cette incapacité à voir ne le dérange nullement.

Il reste humble, tant au combat, ne sous-estimant jamais un adversaire, que dans la société, envers les siens et envers les humains, n’oubliant pas ses origines, même si il se considère désormais véritablement comme différent, supérieur, d’une autre espèce à part appartenant uniquement à Aile, lui devant tout. Mais ce caractère tendant à la supériorité n’empêche nullement la naissance de relation, de toute sorte, tout du moins tant qu’un doute sur la Déesse n’est pas prononcé.
Au sein des Ailisses, il témoigne du respect à tous mais n’hésiterait pas un instant à dénoncer et à punir le doute dans la conviction.

Ainsi s’achève le portait de ce pantin mécanique.


Biographie :
C’était il y a trente six ans que tout commença… Quand s’unir, comme dans toutes les histoires, un homme et une femme. Il était un Ailisse appartenant au Sîns Alpha, elle était simple serveuse humaine au Masque de Pierre-Lune, et si tout un monde les séparait de prime abord, ils se retrouvèrent, devenant d’abord amants, compagnons pour finir parents.
Ce n’était pas là une idylle amoureuse, d’où on voit un monde délicat, des petits cœurs et des angelots nus voletant tout autour, non, bien loin de là… Mais les deux parents ne pouvaient se résoudre à pleinement se séparer… Elle avait perdu son emploi, et ne se remit jamais de sa grossesse, sur le plan physique, dépendant donc des sommes versées par le père, qui pour sa part avait décidé que tant qu’à faire, il offrirait un avenir à ce gosse, et un serviteur à la Déesse… C’est dans ce cadre là donc, que tout commença.

Il serait inutile de vraiment conter le détail des premières années qui, si elles ont été ponctué de quelques anecdotes propres à l’enfance, qui serait sans doute intéressante à raconter pour la mère lorsqu’elle se réunit autour d’une tasse de thé avec des amies, en souvenir du temps où il était encore adorable, pour ce récit, c’est superflu et purement inutile. Ce dont il faut se rappeler, c’est le début de son éducation… Son père insistant et payant des frais de scolarité afin de voir son fils savoir les bases même, compter, calculer, écrire et lire… C’était le minimum d’instruction civile qu’il attendait pour son fils. Quand à sa mère, elle le berça, dès le commencement, lui racontant les légendes de la Déesse Aile, la faisant présente dans ses rêves d’enfants.

Aussi, voila venir sa douzième année, marquant un tournant important, et la fin véritable de son enfance, car au-delà ne se trouve que les premiers pas vers la vie d’adulte, et l’avenir. En effet, son père décida qu’il était temps de prendre en main son éducation, mais surtout sa préparation pour voir son fils satisfaire et exécuter la volonté d’Aile, comme lui le faisait depuis plus d’une trentaine d’années maintenant.
Dès lors, les journées furent rythmés par les leçons diverses, tant sur la société, son organisation, que le Culte et les preuves de dévotion à Aile, les commandements, les règles et les lois et leur respect tout d’abord, ponctué de quelques entrainements physique. A quinze ans, les entrainements physiques furent renforcés, entretenu tant par le père sur ses temps libre que par un ancien soldat désormais à la retraite, mais toujours apte à former un petit jeune, et s’ajouta la formation au tir. On le conditionna, lui apprit à penser d’une façon très différente vis-à-vis de ses actes afin que jamais il n’en vienne à hésiter… Plus que jamais, on lui apprit le dévouement, l’obéissance aux préceptes et au Culte, le traitement qu’il lui faudrait réserver à ceux qui se détournent de Sa voie après lui avoir offert l’outil indispensable au bon déroulement d’une telle mission.
Pendant ces cinq années suivantes, sa vie était uniquement tournée et consacrée à l’achèvement de sa préparation, tant physique que psychologique, afin qu’à ses vingt ans, il soit prêt à intégrer les Ailisses quand viendrait l’heure des tests par les recruteurs. Et cet enfant était une réussite… S’il n’atteignait pas encore les performances d’un adulte, chose pour le moins normal, il fut prêt et apte quand vint l’heure de se présenter devant les recruteurs.

C’est ainsi qu’à vingt ans, il passa avec brio les tests d’évaluations, intégrant par conséquent les Ailisses. On lui offrit ses premières armes, un pistolet et un couteau et on le tatoua, lui offrant son matricule, sa nouvelle identité pour cette vie, aux yeux du monde. Il n’était alors qu’un bleu, continuant ses entrainements, principalement sur la pas de tir, il fit ses premières armes chez les Sîns Béta et à la surveillance extérieures. Ce n’était pas toujours très intéressant, et pas des plus sûrs au vu de la légèreté de son équipement, mais en quelques occasions, il put intervenir, le plus souvent pour des contrôles routiniers, parfois dans des actions plus… musclées. Mais c’était là un train de vie qui était fait pour lui, tout du moins, pour ce à quoi il fut préparé.

Six ans passèrent… Son père était alors à la retraite, lui avait eu une promotion et eut lieu un évènement qui marqua ce temps, et qui eut bien des conséquences. L’apparition des aimantalistes, les M. C’était une chose anormale qui fut considérée comme ennemi à traquer et exterminer, et bientôt, l’activité à l’extérieur fut bien plus importante, tout autant que dans la ville. Les M traqués se battaient pour survivre à l’intérieur, et cherchaient à fuir, ce qui leur donnait beaucoup de travail, et bien des difficultés car leurs facultés s’avéraient instable, incontrôlable et imprévisible.
Cela lui couta bien des blessures, mais ceci ne suffisait pas à l’arrêter, au contraire, il renforça ses entrainements, ses heures de patrouilles afin de lutter contre la menace, contre ceux qui sont anormales. C’était une occasion en or pour un jeune soldat, l’opportunité de se faire une place dans cette société, par ce combat.

Les évènements lui offrirent même l’occasion de prouver plus que jamais sa dévotion et son obéissance, son appartenance à Aile, aux Ailisses.
C’était à l’occasion d’un repas de famille, car avec la retraite, les deux compagnons purent profiter bien plus d’une vie de couple, et d’une discussion qui finit par se concentrer sur le cas des M. La discussion fut d’abord sans surprise, mais bien rapidement, il fut notable que l’éloignement de l’armée avait grandement affecté l’esprit de son père… Il voyait ces êtres, leur apparition comme une occasion de mettre en doute la toute puissance, la grandeur d’Aile. Il disait qu’ils étaient le signe peut-être, un changement à venir, d’un nouveau temps, provenant d’une entité dépassant la Déesse.
C’était plus qu’il ne lui en fallait pour justifier la suite… L’arrestation de ses parents. Il n’eut aucun mal à maitriser et à neutraliser son père plus vieux, dont la forme n’était pas entretenue. Sa mère le suppliant d’arrêter, soutenant que c’était son père, qu’il ne pouvait pas faire cela subit le même traitement, sans qu’une nuance de remords n’apparaissent ni à l’esprit, ni sur les traits du fils tant aimé. Il avait été formé pour ne pas en avoir, pour ne ressentir aucun doute, aucune hésitation ni aucune pitié contre ceux qui osaient remettre en question la grandeur et la voie de la Déesse. Son père pouvait au moins constater toute l’efficacité de sa formation. Prévenant les Sîns, il fut bien vite rejoint, et le jugement fut rendu immédiatement et fut sans équivoque… Ils furent traités comme ceux qu’ils défendaient et quand il présenta les faits aux Sîns présent, il n’hésita pas à rendre justice, tirant une balle dans le front des deux, sans trembler un instant.
Ainsi dévoila t-il la véritable étendue de sa dévotion, et de sa formation… Point de remords à tuer ses propres parents quand ils se dévièrent de la seule voie qu’il jugeait digne d’être suivi. Traites à leurs nations, plus encore pour son père, qui trahit les siens. Il ne fallut alors que quelques nouvelles preuves de son efficacité pour qu’à trente ans, il soit une nouvelle fois promu, avant de rejoindre les Crisis Core.

C’était pour lui l’apogée de sa carrière, il ne pouvait espérer meilleure place dans cette société que celle de corps d’élite et la protection personnelle de la Voix d’Aile, l’Oracle. Il avait mieux réussit que son père finalement, et lui ne saurait se détourner de ce chemin qu’il empruntait.
D’abord peu habitué aux nouvelles technologies, il privilégiait le classique de l’équipement, digne d’un troisième rang, et celui lui coûta parfois bien cher… Il fut blessé bien des fois, parfois grièvement, mais son statut offrait des avantages dont il put profiter bien vite… La pose de prothèse biomécanique, d’implants améliorant ses performances physiques et l’accès à la pointe de la technologie conduisit à définir son style… Une armure au fil des progrès de plus en plus élaboré, résistante et flexible allié à un fusil d’assaut performant né des dernières évolutions. Il négligeait fortement le corps à corps, privilégiant sa précision et sa rapidité, améliorée encore par le support technologique, au tir.
Il se fit en ces six ans une réputation, malgré son caractère humble devant les performances et le parcours… Il était un tueur méritant sa place, efficace et redoutable, pouvant être discret et ne souffrant d’aucun doute, d’aucune hésitation…

Une bataille et une défaite dans le désert avait vu l’arrivée d’un nouveau Général, mais surtout, une menace grondant à l’abri du regard des Ailisses était apparue… L’avenir se jouerait hors de l’enceinte de cette cité… Là où attende et grandit l’ennemi.


Comment avez-vous connu Divine Comedy :
Les gens de Miradelphia ici présent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wilfrid
Bioman *o*
Bioman *o*
avatar

Age : 28

Background
Pouvoirs:
Statut: General de l'armée Ailisse
Niveau:
4/4  (4/4)
MessageSujet: Re: Wilfrid Rand   Mar 23 Mar - 0:30

Fiche terminé \o/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayashen
-Admin-
J'fais c'ke j'veux avec mes cheveux
-Admin-J'fais c'ke j'veux avec mes cheveux
avatar

Age : 33

Background
Pouvoirs: Maitre de l'eau
Statut: Ex-Meneuse des rebelles
Niveau:
4/4  (4/4)
MessageSujet: Re: Wilfrid Rand   Mar 23 Mar - 0:58

Eh bien voila une fiche très agréable à lire ^^ et à laquelle je ne vois rien à redire en plus <3
Je te valide donc avec grand plaisir


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Wilfrid Rand   

Revenir en haut Aller en bas
 
Wilfrid Rand
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Orton & Pretty Vs Austin & Cena
» a tous ceux que la question interesse
» Sacha Farmer [FINNI] [X]
» Senatoriales: Le coup de Force de Rene Preval Stanley Lucas
» Une fleur capricieuse [MISSION RAND D SOLO!]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Divine Comedy :: 


 :: Préface :: Fiches validées
-
Sauter vers: