AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Jar Lunaan, Maître des Espers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jar Lunaan
Le Grand Père Vert
Le Grand Père Vert
avatar

Age : 27

Background
Pouvoirs: Engendrer des bâtards
Statut: Maitre des Espers
Niveau:
4/4  (4/4)
MessageSujet: Jar Lunaan, Maître des Espers   Lun 22 Mar - 20:39

Nom & Prénom
Jar Lunaan, mais seuls quelques anciens s’en souviennent encore, et plus personne ne l’appelle autrement que « Maître ».

Race
Des Espers, il est l'Aîné, Guide devenu intemporel et, pour certains, immuable.

Âge
Il est de ces Espers qui traversèrent les âges. On le sait trois fois millénaires, mais son âge n'est pas connu avec exactitude, faisant parti de ces mystères que lui même ignore.

Niveau souhaité
On ne lui donne nul rival capable de le défaire, mais il n'est pas immortel, et son heure viendra un jour. En attendant, sa puissance n'est plus à démontrer.

Signes particuliers
Il est l’Aîné d’une race à la longévité exceptionnelle, et par voie de conséquence, il n’imagine pas trouver une créature vivante - et mortelle - plus ancienne que lui. A noter que malgré ses trois millénaires passés, il ne devrait afficher aux yeux profane qu’une petite quarantaine d’années. Son vieillissement « accéléré » - tout est relatif - est du à sa profonde connaissance du lien et à la manière unique dont il l’utilise.

Puissant, il l’est, il a passé près de trente siècles à étudier, comprendre et apprivoiser le lien psychique qui unit tous les siens. Ainsi, alors que les siens acceptent passivement son existence, lui en a saisi toute la nature et peut en tirer profit. C’est grâce à cela qu’il connaîtra n’importe quel esper sous toutes ses facettes, l’appelant par son prénom alors même qu’ils ne s’étaient jamais rencontrés. Son intrusion est indétectable, il est une plume qui se pose sur la conscience mais qui se satisfait de ce simple contact, éponge qui se gorge de savoir. D’une certaine façon, on pourrait l’associer à une mémoire collective. Ce qu’un esper sait, il le sait… Le seul souci est qu’il doit encore s’en rendre compte. Ainsi, il n’est pas omniprésent, juste très dur à surprendre.

Mais ce n’est pas tout. Il a depuis bien longtemps appris à « voyager » grâce au lien, et il peut ainsi « posséder » un de ses Fils - au sens symbolique du terme, et non biologique - d'autant plus facilement qu’il sera proche. Son emprise peut être combattue, mais il est devenu un marionnettiste accompli et le chasser ne se fera pas sans peine. A moins de cinquante mètres, il démontre à quel point son titre est justifié. A plus, il lui est difficile d’exercer un contrôle parfait, et il arrivera rapidement un moment où il ne deviendra qu’un visiteur silencieux, simple observateur mais est-ce une faiblesse ?

Description physique
Il fut un temps où Jar Lunaan dominait autant par le psychique que par le physique. Bel homme, il possédait une importante tignasse aussi blanche que ses yeux dépourvus d’iris qu’il gardait la plupart du temps noué en une natte catalane. Son visage était le garant de son assurance, et il pouvait d’un froncement de sourcil ramener le silence parmi ses conseillers, les fameux Anciens. Fils aîné du précédent Maître, il était né pour lui succéder, s’y était toujours préparé, et avait épousé sa charge à l’instant de la mort de son géniteur. D’un bon mètre quatre-vingt dix, il observait son monde de haut, et ses larges épaules semblaient pouvoir soutenir autant de fardeaux que nécessaire. Toujours superbement vêtu, il était le Maître, fier et incontesté, posant sur ses Fils un regard bienveillant mais intransigeant. Il combla bien des Espers, et il ne sait pas lui-même combien d’enfants il a pu engendrer.

Depuis un millénaire, cependant, son vieillissement s’est « emballé ». Alors qu’il affichait une trentaine à peine entamée et rayonnante de santé à l’aube de son deuxième millénaire, le poids des ans a légèrement voûté son dos et tassé ses épaules. Ses doigts fins se sont agrémentés d’ongles bien souvent mal taillés, ses cheveux ont perdu de leur superbe, se faisant légèrement hirsute et au même moment ses sourcils ont commencé à foisonner. Une barbe grisâtre tapisse son cou et ses joues, épargnant presque entièrement son menton et sa moustache. En règle générale, il ne semble plus se préoccuper de son apparence physique, si bien qu’il est presque en permanence vêtu d’une simple bure brune à capuche - rabattue ou non - bien éloignée de son ancien faste. D’étranges arabesques noirâtres sont apparues sur son visage, contrastant étrangement avec une peau pâle et parcheminée peu habituée à tutoyer le soleil, et personne ne sait si elles sont naturelles ou le fruit d’un quelconque tatouage.

Pour autant, son apparence légèrement décrépie ne diminue en rien son charisme, au contraire. Sa voix légèrement chevrotante ne se fait plus que rarement entendre, et quand il parle directement en esprit, il est difficile de faire autrement que de se taire et d’écouter. Car c’est dans la façon dont il utilise ses dons que se trouve désormais son pouvoir de fascination. Les Espers savent qu’il a accès à des niveaux de compréhension différents des leurs mais ne soupçonnent pas le dixième de ses capacités, à l’exception peut-être des Anciens qui le côtoient depuis nombre de lunaisons.

Description mentale
Jar a vécu. Une vie, deux vies, trente vies. Et si seulement il s’était contenté de vivre les siennes. Via le lien que ses Enfants ne font que subir et que lui utilise, il a pu s’accaparer l’expérience de centaines d’Espers… Peut-être des milliers ? Jouissant d’une intelligence supérieure dès la naissance, il a utilisé ses découvertes pour compléter ses connaissances, devenant un puits de science dont il est difficile d’imaginer la profondeur… même pour lui-même. Ainsi, il se souviendra parfois des détails d’une scène qu’il n’a pas vécue au beau milieu d’une conversation. La chose est assez déroutante, mais il a fini par s’y habituer.

Fils aîné du Maître pendant mille ans, il a eu un début de vie plus que confortable. Son intellect et son charisme naturels ont fortifié une confiance naturelle en ses propres capacités que le temps et les épreuves n’ont jamais altérée. Il est de ceux à qui la vie a souri, mais il n’estime ne rien devoir à personne, pas même à son père pour qui il éprouve cependant un respect sans borne et qui a survécu à sa mort. C’est son œuvre qu’il estime poursuivre, d’une certaine façon, même si ses méthodes sont par bien des aspects différents. Car si, dans son premier millénaire, il a suivi ses traces sans faillir, ses découvertes sur le Lien l’ont éloigné de son Peuple physiquement... Mais c’était le prix à payer pour abolir les « frontières psychiques ». Son aspect vénérable lui donne une allure d’ovni, proche du mysticisme, parmi les siens, et il le sait, en joue même…

Car, alors que son troisième millénaire est désormais bien entamé, alors qu’il a été aussi loin que possible dans ses études du Lien, alors que son pouvoir est incontesté, alors qu’il a appris plus que de raisonnable et que sa science couvre presque trop de domaines, l’ennui menace, ennemi perfide qu’il combat par bien des fantaisies. La plus notable étant l’intérêt particulier qu’il porte à la jeune Ayleen. Pas pour l’Esper qu’elle est, mais plutôt pour ce qu’elle représente : le fruit d’un long travail de sélection génétique. Initiateur de sa lignée, il n’a laissé aucune place au hasard, manipulant dans l’ombre chacun de ses descendants. Ses projets finaux ne sont connus que de lui-même, et encore… ce n’est même pas certain. Ses motifs sont plus flous quant au jeune Nyrin, qu’il observe se débattre avec une résignation teintée d’amusement. Qu’il s’amuse tant qu’il le pouvait encore, car les projets le concernant sont appelés à débuter bientôt.

Il est le Guide, et en accepte la charge autant que les privilèges. Et le premier d’entre eux étant qu’il n’a pas à être contesté. Son pouvoir sur son peuple est total, et il ne saurait supporter qu’on tente de s’y attaquer… sur le long terme, en tout cas. Car pour tromper son ennui, il laisse parfois aller les rares complots alors même qu’il en connaît toutes les ficelles. Il devient alors spectateur d’une pièce dont il connaît toutes les nuances mais qu’importe, il parvient ainsi à occuper son esprit. Cependant, au final, tous sont voués à l’échec. Tyran, il l’est d’une certaine façon, mais cela ne l’empêche pas de se soucier sincèrement des Siens. Ainsi, c’est pour eux qu’il s’escrime, et pour eux qu’il vit encore, d’une certaine façon.

Après tout, qui mieux que lui pourrait les mener vers leur Règne Nocturne, promis de toute éternité par une volonté latente plus vieille que lui et aussi immuable que les pierres qui forment leur demeure ?

Histoire
Les hommes naissent, vivent et meurent. Ils sont une étincelle dans l’immensité du temps, une fraction de seconde dans la vie de l’univers, un clignement d’œil de l’Immortelle qui les a crées. La vie de Jar Lunaan ne représente guère plus. Il n’est pas une étoile qui brille inlassablement et éclaire le paysage désolé d’une terre bafouée, et pourtant, il n’y a plus un Esper qui puisse se vanter de se souvenir d’une époque où il n’était pas déjà là. Sa vie s’étire à l’infini pour les yeux mortels, pierre immuable sur laquelle repose désormais toute une société. Mais les choses ne furent pas toujours aussi simples. Le Maître est le fruit de ses propres expériences, de ses propres risques pris en connaissance de cause ou non, et de ses propres tentatives, avortées ou non. Durant trois mille ans, il se façonna, maître de son propre destin. Un privilège rare, dans une société interconnectée par le bais d’un lien dont elle ne saisit pas encore la véritable nature.

Fils aîné d’Elzak Lunaan, Maître des Espers reconnu pour sa patience et son intelligence, il portait dans ses gènes un héritage qui ne lui promettait rien d’autre que l’excellence. Bien peu de lunaisons s’enchaînèrent avant qu’il ne démontre sans doute possible qu’il était à la hauteur des espérances placées en lui, trop peu aux yeux des plus anciens qui ne pouvaient pas appréhender une progression aussi rapide. Ainsi, il lui fallut un peu moins d’un millénaire pour appréhender et maîtriser toutes les facettes connues et reconnues des dons psychiques de sa race. A titre de comparaison, il est rare qu’un Esper parvienne à faire léviter plus qu’une feuille de papier à cet âge là.

Ses premières années se firent sans son père qui, sans renier son existence, ne prêta pas attention à son fils prodige. Ainsi en allait-il avec les enfants du Maître, reconnus mais anonyme aux yeux de leur père, fruits de nuits certes passionnées mais bien souvent sans lendemain. Loin de lui en tenir rigueur, le jeune Jar ne fit que redoubler d’effort pour attirer son attention, et l’on dit parfois que c’est ce désir de reconnaissance, intéressé ou instinctif - l'histoire ne le dit pas, mais la vérité se trouve surement entre les deux -, qui le poussa à exploiter ses facilités naturelles jusqu’à leurs limites. Ses efforts finirent par payer car il fut reconnu officiellement à l’aube de son cinquième siècle. Jusqu’alors un des fils du Maître, il devient le fils du Maître… et son plus probable successeur. Car le Guide des Espers ne pouvait être désigné simplement par ordre de naissance. Le sang avait son importance, certes, mais le potentiel en avait une bien plus grande, et c’était une des raisons qui avaient poussé les Maîtres successifs à enfanter « sans compter ». Des unions successives devait naître l’Elu, et il pouvait même arriver que le descendant choisi ne soit pas de la première génération. Ainsi, si Jar était le premier, il était aussi et surtout le meilleur, et le plus apte aux yeux du vénéré Elzak.

Scientifique et ingénieur, il participa à l’aménagement constamment repensé des ruines de Syberia. Jouissant d’une fertilité comparable aux humains et d’une espérance de vie incomparable à la leur, le problème de surpopulation se posait bien souvent, malgré des moyens contraceptifs abusivement utilisés et une pratique de l’avortement banalisée. Mais quand il suffisait d’un an pour mettre au monde une vie qui en mettra peut-être deux milles à s’éteindre, il n’y avait guère matière à s’étonner. Mais il ne se limita pas à l’urbanisme, et il participa ainsi à l’élaboration de l’implant contraceptif, merveille technologique rendant stérile tout être sur qui il était posé, sans aucun effet secondaire indésirable et très difficilement neutralisable.

Pas une fois, il ne donna à Elzak Lunaan la moindre raison de douter de son choix, et c’est sans surprise qu’il lui succéda à sa mort alors qu’il n’avait encore « que » mille cinq cents ans. Abandonnant son nom pour devenir « le Maître », il adopta une politique proche de celle de son père. Sa décision la plus controversée restera sans doute la législation rendant obligatoire la pose d’un implant sur un mâle ayant déjà eu un enfant. Pour autant, aussi condamnable soit-elle, cette loi permit de bannir pour un temps au moins la surpopulation de Syberia.

Tout changea alors qu’il achevait un nouveau millénaire. Car c’est à cette époque qu’il prit conscience du potentiel que recelait le Lien. Il avait toujours eu conscience de son existence, véritable toile d’araignée qui reliait sa conscience au reste de son peuple. Il en avait subi les conséquences, sans jamais imaginer à quel point il pouvait en tirer parti. Pendant trois siècles, il se fit discret, n’intervenant plus que quand il ne pouvait faire autrement, s’enfermant dans son antre pour mieux se concentrer. Durant toute son étude, il ne vit même pas son pouvoir diminuer au profit des Anciens qui ne devaient être que ses Conseillers et qui se retrouvaient en position de décider de plus en plus souvent.

Le toucher ou la faculté de lire un esprit fut sa première découverte. Alors que les Espers se contentaient de parler, lui apprit à déchiffrer. Une fois cette première étape franchie, plus rien ne devait l’empêcher de parvenir à ses fins. Son peuple devenait une immense bibliothèque et il pouvait passer plusieurs jours rien qu’à en explorer les rayons. Il fit siennes bien des mémoires, s’accapara bien des connaissances, et il se servit de tout ce qu’il arracha - sans que personne ne se doute jamais de ses véritables activités - pour parfaire ses recherches. Il apprit à abandonner son corps et a laissé son esprit véhiculer le long des branches infinies qui constituaient la toile du Lien. D’abord en tant que simple spectateur, il accompagna son peuple dans sa vie de tous les jours, s’invitant directement dans leur corps, d’abord en tant que simple spectateur. C’est en utilisant ce nouveau point de vue qu’il entama son retour « public », usant de ses connaissances pour améliorer la vie quotidienne des fils de la nuit. Mais c’est aussi en l’utilisant qu’il commença à appréhender ses propres limites. Abandonner son corps n’est pas sans danger, pour le long terme. C’est en effet à cause de ses longues journées « d’exploration » qu’il accéléra la déchéance inévitable de son corps. Alors que les Anciens en étaient presque venu à régner, il leur arracha tous les pouvoirs qu’ils s’étaient concédés - par nécessité - et reprit son rôle majeur, avec plus d’assiduité peut-être que bien de ses prédécesseurs.

Si son apparence dérangea au début, et si elle continue parfois, son peuple se fit rapidement à cette excentricité, la lui pardonnant sans même chercher à la comprendre. Bien entendu, les Anciens n’étaient pas dupes, et l’impressionnante clairvoyance de leur aîné, inattendue et subite, ne leur échappa pas, mais au final, le secret reste bien conservé. Mais la roue tourne, et alors que Jar Lunaan se fait vieux, et que certains parlent déjà de sa succession comme un événement à venir, qui sait ce que reserve la jeune génération ?

0
500
1300
1700
2000-2300
2300
Naissance
Reconnaissance
Succession
Loi sur l’Implant
Etudes sur le Lien
Grand retour
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayashen
-Admin-
J'fais c'ke j'veux avec mes cheveux
-Admin-J'fais c'ke j'veux avec mes cheveux
avatar

Age : 33

Background
Pouvoirs: Maitre de l'eau
Statut: Ex-Meneuse des rebelles
Niveau:
4/4  (4/4)
MessageSujet: Re: Jar Lunaan, Maître des Espers   Mar 23 Mar - 17:53

Juste une chose au sujet de l'implant : c'est un bon moyen de lutter contre la surpopulation certes XD mais j'aimerais que tu précise que cela s'applique aux pères qui ont eu un enfant légitime (d'où l'intérêt de bien le choisir) je pense que cela représentera mieux le coté "élitiste" de la race et laissera un peu plus de liberté aux futures joueurs par la même occasion Wink

En espérant que cela te conviendra car je ne vois rien d'autre à redire à ta fiche \o/
Tu as magnifiquement mis en scène ce dont nous avions convenu


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jar Lunaan
Le Grand Père Vert
Le Grand Père Vert
avatar

Age : 27

Background
Pouvoirs: Engendrer des bâtards
Statut: Maitre des Espers
Niveau:
4/4  (4/4)
MessageSujet: Re: Jar Lunaan, Maître des Espers   Mar 23 Mar - 20:18

Oui... Et non. Oui, parce qu'en effet, ce que tu dis est vrai, surtout pour les libertés des joueurs. Non parce que la loi n'est pas là pour participer à l'élitisme de la race mais pour lutter contre les gosses qui poussent comme des fleurs.

Si un Esper peut faire trente gosses avant de se faire poser l'implant, alors la loi sert à rien. Le cas du Maître est différent, surement parce que c'est lui qui édite les lois et que donc il fait un peu ce qui l'arrange (avec la justification "Le Maître a toujours fait des bâtards partout pour choisir le meilleur pour lui succéder"). Comme je le vois, un gamin qui vient de naître a forcément un père et une mère, et le père se fait alors implanter. Pas de bâtards, donc, mais ça pourrait participer encore un peu plus à l'activité débridé de la race. A noter qu'il n'est pas obligé de le reconnaître, et qu'il peut toujours demander l'autorisation à en avoir un deuxième, ce que je n'ai pas précisé... Je peux rajouter, si tu veux.

Après, pour que ça soit moins contraignant, on peut imaginer que ça soit non pas un, mais deux... Même si ça multiplie le nombre de gosses sur un millénaire de façon assez impressionnante, on est pas là pour faire des maths et c'moins contraignant pour les joueurs.

Mais il faut bien prendre en compte que la Loi est très contraignante, et que c'est voulu. Je préférerai perso qu'on coche l'option "Demande d'un gosse supplémentaire" que "Deux gosses avant l'implant"... mais c'ton forum Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayashen
-Admin-
J'fais c'ke j'veux avec mes cheveux
-Admin-J'fais c'ke j'veux avec mes cheveux
avatar

Age : 33

Background
Pouvoirs: Maitre de l'eau
Statut: Ex-Meneuse des rebelles
Niveau:
4/4  (4/4)
MessageSujet: Re: Jar Lunaan, Maître des Espers   Mar 23 Mar - 20:43

Ok va pour l'autorisation occasionnelle... Wink


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jar Lunaan
Le Grand Père Vert
Le Grand Père Vert
avatar

Age : 27

Background
Pouvoirs: Engendrer des bâtards
Statut: Maitre des Espers
Niveau:
4/4  (4/4)
MessageSujet: Re: Jar Lunaan, Maître des Espers   Mer 24 Mar - 1:04

Impecc alors, et merci ^^ Je ne te décevrai pas !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayashen
-Admin-
J'fais c'ke j'veux avec mes cheveux
-Admin-J'fais c'ke j'veux avec mes cheveux
avatar

Age : 33

Background
Pouvoirs: Maitre de l'eau
Statut: Ex-Meneuse des rebelles
Niveau:
4/4  (4/4)
MessageSujet: Re: Jar Lunaan, Maître des Espers   Mer 24 Mar - 1:28

Validé *o*


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jar Lunaan, Maître des Espers   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jar Lunaan, Maître des Espers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Divine Comedy :: 


 :: Préface :: Fiches validées
-
Sauter vers: