AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Par une nuit...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Yelene
Branchée sur secteur
Branchée sur secteur
avatar


Background
Pouvoirs: Maitre de Foudre
Statut: Ex-Gardienne de Firone
Niveau:
4/4  (4/4)
MessageSujet: Re: Par une nuit...   Ven 2 Avr - 1:15

-Mais ça veut dire quoi ce sourire ?

ronchonna-t-elle sans vraiment attendre de réponse, le rouge aux joues. Bon, on se calme, on respire. Elle y réfléchirait plus tard, mais il est vrai qu'elle avait prit l'excuse d'Aya un peu par reflexe de fuite. Très courageuse Yelene, vraiment très courageuse. Bref, elle remercia le matou d'un signe de la tête lorsqu'il lui ouvrit le passage. Elle n'avait aucune raison d'être nerveuse, vraiment aucune, alors pourquoi l'était elle ?

Elle se contenta de secouer négativement la tête lorsque Reyn demanda si ça gênait qu'il aille se laver. Non, ça gênait pas. Elle espérait quand même qu'il pense a mettre un tee shirt, un large tee shirt. Elle claqua de la langue en secouant légèrement la tête d'un air désabusé avant d'aller attendre bien gentiment le matou a côté de la porte. Avoir l'air a son avantage...Ben voyons et pour quoi faire ? Il avait pas besoin de faire le beau devant Aya quand même...Si ?

Elle était en train de se demander d'où lui sortait ses pensées bizarres quand Reyn réapparu. Elle le jaugea d'un oeil critique, elle avait dit large le tee shirt...Raté.

-Je dirais plutôt pour boire la tasse...

Ouais, enfin bref, il était temps qu'elle se débarrasse de ses pensées parasitaires totalement..inappropriées et débiles. Le trajet jusqu'a la maison d'Ayashen et Hyriel se fit dans le silence, Yelene était un peu prise ( et consternée aussi ) par ce qu'elle n'arrivait pas a comprendre. Finalement, elle mit ses réflexions de coté lorsque la silhouette massive de la maison se profila a l'horizon. Ils gravirent les marches menant a la porte d'entrée et Yelene frappa trois coups avant de passer la tête dans l'entrebâillement.

-Ayashen ? Hyriel ? C'est Yelene.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayashen
-Admin-
J'fais c'ke j'veux avec mes cheveux
-Admin-J'fais c'ke j'veux avec mes cheveux
avatar

Age : 33

Background
Pouvoirs: Maitre de l'eau
Statut: Ex-Meneuse des rebelles
Niveau:
4/4  (4/4)
MessageSujet: Re: Par une nuit...   Sam 3 Avr - 2:29

Vivre dans le désert offrait quand même quelques avantages. Comme celui de pouvoir laisser l'eau chauffer naturellement au soleil, par exemple. Cette même eau qui désormais s'écoulait doucement sur la peau et les cheveux poussiéreux d'Ayashen. C'était toujours ainsi, à l'instant même où elle posait un pieds en dehors de la maison elle maudissait immédiatement chaque grain de sable qui venait insidieusement se coller à son épiderme et il n'y avait finalement que sous la douche qu'elle parvenait à trouver la sérénité nécessaire à un sommeil apaisé. Il faisait nuit et la journée lui avait paru s'étirer à l'infini. Elle n'aspirait plus qu'à se retrouver enfin seule avec elle-même, se vautrer dans le canapé du salon et déguster une bonne glace à la fraise avant d'aller se jeter amoureusement dans ses draps.

Ce que le M de vent lui, avait déjà fait depuis longtemps, cela dit en passant.

Cette perspective étira sur ses lèvres un divin sourire tandis qu'elle posait ses pieds nus hors de la douche sans qu'aucune goutte ne vienne heurter le sol pour autant. Nul besoin de serviette non plus d'ailleurs, tel était l'un des nombreux avantages qu'il y avait à maitriser l'élément aquatique. Elle se posta ensuite devant le miroir s'affairant en silence à démêler les mèches rebelles de ses cheveux qu'en revanche elle n'avait pas pris la peine de sécher tant il faisait encore si chaud en cette heure tardive.

Heure à laquelle le silence avait depuis longtemps étendu son emprise sur la maison. C'est pourquoi Aya ne réagit pas immédiatement aux coups portés contre la porte d'entrée, les croyant tout droit sortie de son imagination. Ce ne fut qu'au son de la douce voix de Yel qu'elle sursauta dans un premier temps, puis cessa tout mouvement susceptible de trahir sa présence... Allons bon, les fondateurs de Firone n'avaient-ils pas le droit à leur tranquillité eux aussi ? Sans doute cela faisait-il partie du prix à payer pour vivre libres et heureux ou presque. De toute façon elle doutait que Yelene vienne ainsi la déranger sans une bonne raison à la clé. Ayashen n'était pas de celle avec qui l'on aimait prendre le thé et parler chiffon en général.

Au terme d'une poignée de seconde durant lesquelles elle avait retourné le dilemme dans tous les sens, elle finit par lâcher dans l'entrebâillement de la porte de la salle de bain, à mi-chemin entre la résignation et la politesse :

-Entre, j't'en pris ! Fais comme chez toi ! J'arrive...

Elle enfila à la hâte un T-shirt suffisamment ample pour masquer en partie la courbure de ses hanches et poussa la porte brutalement, désireuse d'en finir avec ses obligations au plus vite... pour finalement rester figée dans la surprise de découvrir un bon gros chat au milieu de son salon. Attitude qu'elle chassa bien vite pour laisser place à un demi-sourire des plus explicite quant à son appréciation de la plastique Alguz qui n'avait pas manqué de lui sauter aux visage dès le premier regard et d'occulter totalement ses réticences par la même occasion.

-Dis donc Yel ! T'aurais pu me prévenir que t'étais pas seule, j'aurais pris le temps de me rendre plus présentable...

Yelene n'avait certes jusque là pas tarie d'éloges sur le compte du nouveau chasseur de Firone -car elle se doutait bien qu'il ne pouvait s'agir que de lui- mais l'Aimantaliste de l'eau ne l'avait écouté que d'une oreille, plus intéressée par son utilité à la communauté que ses qualités physiques et morales. Mais maintenant qu'elle l'avait en chair et en os sous les yeux, ce genre de détails prenaient tout d'un coup une tout autre importance, allez savoir pourquoi...

-Reyn ? je suppose...

Elle franchit de quelques pas souples la distance qui la séparait de l'homme qui la dominait d'une bonne tête pour lui tendre une main étrangement amicale pour qui connaissait un tant soit peu son caractère. Dans un même temps elle se concentrait du mieux qu'elle pouvait pour garder le rouge de ses yeux braqué sur son visage et non sur le reste. En revanche, pas la moindre de ses attitudes ne trahissait la nature de l'homme qui lui faisait face. Car si Ayashen avait purement ignoré les Alguzs au même titre que bon nombre de ses congénères lorsqu'elle était encore citoyenne Livienne, elle reconnaissait volontiers qu'ils s'avéraient d'une aide précieuse désormais...
Et c'était là tout ce qui comptait.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reyn
Garanti sans puces
Garanti sans puces
avatar

Age : 33

Background
Pouvoirs: Transformation en lynx
Statut: Rescapé de Firone
Niveau:
3/4  (3/4)
MessageSujet: Re: Par une nuit...   Sam 3 Avr - 22:59

Seul un rire sonore et grave répondit à la question de Yelene quant à la nature de mon sourire. C'était vraiment rafraîchissant cette naïveté. Et divertissant. Je n'étais pas un séducteur, mais je devais admettre que je m'amusais bien. Une douche plus tard, je revins vers elle, souriant intérieurement de son regard qui s'attardait sur mon torse mis en valeur par mon T shirt. Eh quoi? J'étais bien bâti, je pouvais au moins en profiter. Je lançai un regard torve à Yelene quand elle me reprit quant à mon expression.

- "Mince, les matous n'aiment pas l'eau."

Je ris doucement. Je ne me reconnaissais pas vraiment : voilà que je plaisantais avec elle, comme je le faisais avec Asmaa... J'étais à l'aise avec Yelene, tout simplement. Je la suivis jusque chez Ayashen, m'étonnant de la voir entrer si naturellement chez la femme qui était le chef de Firone. Moi, je tentais de me faire discret... Mais je n'étais pas aveugle et bien vite, une silhouette aux cheveux flamboyants fit son apparition, précédée d'une voix féminine. J'écarquillai les yeux en la voyant débarquée, simplement vêtue d'un t shirt large qui cachait juste ce qu'il fallait... et laissait voir ses longues jambes fuselées, soulignant sa poitrine ferme et ses fesses.

Mon regard remonta vers son visage et je surpris son regard appréciateur, de même que son sourire... Je faillis sourire, mais me retins, me contentant juste de regarder Ayashen dans les yeux, lui faisant comprendre que j'avais bien perçu ses pensées. Mais je ne pus me retenir plus longtemps d'afficher un sourire amusé quand elle reprocha à Yelene de ne pas l'avoir prévenue afin qu'elle se rende présentable.

- "Quand je pense que j'ai pris une douche pour l'être."

Ayashen s'approcha de moi et me tendit la main pour les présentations. Je la saisis délicatement et la saluai.

- "Bien supposé. On ne vous dérange pas, au moins? Il est tard finalement..."

Yelene et moi vivant de nuit, nous avions tendance à oublier que d'autres préféraient la chaleur du jour.

- "En tous les cas, enchanté d'enfin vous rencontrer, on m'a tellement parlé de vous."

Ayashen était une figure omnisciente ici : tout le monde en parlait, mais on la voyait peu. Je pouvais enfin mettre un visage sur ce nom... et bientôt une personnalité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yelene
Branchée sur secteur
Branchée sur secteur
avatar


Background
Pouvoirs: Maitre de Foudre
Statut: Ex-Gardienne de Firone
Niveau:
4/4  (4/4)
MessageSujet: Re: Par une nuit...   Sam 3 Avr - 23:28

Oups, ils dérangeaient. Du moins Ayashen le laissait subtilement entendre, ceci dit, Yelene ne pouvait pas tellement faire autrement en fait vu que la journée, elle dormait comme une bienheureuse. Elle s'avança, suivit de Reyn, dans la pièce et ouvrit des yeux ronds en voyant Aya débouler en...euh...tenue plus que légère. Bon, effectivement, elle aurait du prévenir quand même. Elle se demanda durant une seconde où était Hyriel mais le M n'était manifestement pas là. Elle observa la Meneuse détaillant le matou et se dit que, tout de même, son tee shirt était bien trop serré. Pourtant, les vetements amples étaient si pratique...Non ?

Sans trop savoir pourquoi, elle se sentait subitement mal a l'aise en les observant, elle avait l'impression d'avoir raté un wagon quelque part et se dandina d'un pied sur l'autre. Il n'empêche qu'Aya aurait pu s'habiller. On avait pas idée de recevoir du monde dans une tenue aussi légère tiens ! Et puis d'ailleurs quelle idée aussi de se promener a moitié nue en sortant de la douche ?

Elle se mordilla l'intérieur de la joue en se disant qu'elle pensait vraiment n'importe quoi..Mmmh.

-Désolée, je prendrais rendez vous la prochaine fois.

Bizarrement, elle eut du mal a sourire, pourtant, c'était de l'humour. Elle se passa une main dans les cheveux et garda une mèche qu'elle se mit a tripotter entre deux doigts, et ben au moins, Aya avait droit a un meilleur acceuil qu'elle de la part du matou. Elle, elle c'était faite agressée d'entrée de jeu et monsieur minaudait maintenant, tsss, il n'y avait pas de justice en ce bas monde, songea-t-elle légèrement agacée. En fait, il se contentait d'être poli mais quand même. Et gnia gnia gnia...Dire qu'elle avait même pas eu droit au quart des civilités qu'il était en train de déblatéré d'un ton mielleux. C'était irritant, vraiment irritant.

Puis, il y eut une légère variation de luminosité, oh pas grand chose, mais assez pour que Yelene fronce les sourcils en levant les yeux au plafond, septique.

-Dis donc, je n'ai pas rechargé ton accumulateur électrique y a pas longtemps ?

Si elle se souvenait, c'était il y a a peine quelques jours, étonnant qu'il ait des signes de faiblesse aussi rapidement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayashen
-Admin-
J'fais c'ke j'veux avec mes cheveux
-Admin-J'fais c'ke j'veux avec mes cheveux
avatar

Age : 33

Background
Pouvoirs: Maitre de l'eau
Statut: Ex-Meneuse des rebelles
Niveau:
4/4  (4/4)
MessageSujet: Re: Par une nuit...   Dim 4 Avr - 23:40

Croyez bien que si ces deux là avait réellement dérangé, Ayashen les aurait déjà mis dehors sans plus de cérémonie. Mais la vérité c'est qu'elle cherchait d'ors et déjà un moyen subtil de se débarrasser de la trop innocente et sage Aimantaliste de la foudre, afin de lui laisser le champ libre pour faire plus ample connaissance avec le matou et ses fringues décidément bien trop moulantes. A condition que cela puisse se faire sans heurt évidement. Car si la jeune meneuse aimait la compagnie des plus remarquables spécimens masculins et qu'elle ne s'en cachait d'ailleurs pas le moins du monde, il n'empêche qu'elle n'avait pas non plus pour habitude de semer la discorde au seins du village pour de si futile chose.

-Il y a pas de mal !

A première vue, Reyn n'avait pas grand chose à voir avec le félin si prompte à montrer les crocs et les griffes à la moindre occasion que lui avait décrit Yelene. Elle se contenta d'un sourire lorsqu'il dit avoir tellement entendu parler d'elle. Les gens parlaient beaucoup c'était dans leur nature. Même si Aya elle, aurait préféré qu'ils mettent plus d'ardeur à la tache, au lieu de spéculer sur des détails qui ne les regardait en rien. Elle avait certes pas mal de défaut mais le narcissisme n'en faisait pas partie. Du moment que les ordres étaient correctement effectués, elle n'en demandait pas plus...

Cela dit, l'air coincée de la jeune femme d'ordinaire si joviale avait quand même du mal à passer inaperçu. Aya sentait que quelque chose lui échappait. Comme une tension presque imperceptible qui alourdissait quelque peu l'atmosphère de la pièce sans qu'elle ne comprenne vraiment ce qui causait tant de nervosité chez la M de foudre. Ayashen savait ce qu'elle voulait et le faisait savoir sans détours. En règle général en tout cas. Alors que d'autres puissent se voiler la face de cette façon la dépassait quelque peu...

-Enchantée également... Mais pourquoi tant de manières ? Je suis à moitié nue après tout... Je pense qu'on peut se tutoyer, nan ? J'aime beaucoup ta queue en tout cas, ça doit pas être pratique à cacher dans un pantalon surtout lorsqu'il est trop serré...

C'est à ce moment là que l'ampoule se mit étrangement à donner des signes de fatigue. La M de l'eau leva les yeux au plafond en fronçant les sourcils comme si elle avait craint qu'elle ne lui explose littéralement au visage. Tandis que Yelene faisait une fois de plus étalage de cette innocence qui lui collait si bien à la peau, elle lui lança un regard suspicieux avant d'ajouter sur un ton monocorde :

-Effectivement, ce doit être autre chose dans ce cas...

Bon cette fois le message était suffisamment clair. Son ainée était jalouse voilà tout. Ayashen ne voyait pas vraiment d'autres explications à cette soudaine saute d'humeur chez une de celle qui se contrôlait le mieux à Firone. Dès lors son attitude changea sans qu'elle n'en perde pour autant le sourire car si le matou était certes fort agréable à regarder et certainement plus encore à toucher, elle ne lui portait cependant pas assez d'intérêt pour se mettre à dos l'une des gardiennes de Firone. Surement pas celle qu'elle appréciait le plus de surcroit. Mais n'empêche qu'il n'y avait pas tellement d'occasion de s'amuser un peu ici bas, alors pourquoi ne pas en profiter un moment après tout...

-Bon j'vais aller enfiler quelque chose sous ce T-shirt. Asseyez-vous en attendant...

Elle disparut bien vite derrière la porte de sa chambre sans même prendre la peine de la fermer complètement derrière elle. C'est que les habitudes avaient la vie dure chez elle. Si bien qu'elle ne revint pas vraiment mieux vêtue que précédemment. Elle avait juste pris le temps de mettre un shortie de dentelle noire afin de pouvoir bouger sans craindre que son anatomie soit dévoilée. Enfin pas plus qu'elle ne l'était déjà en tout cas. Il faisait encore si chaud après tout...

-J'vous sert quelque chose ? Un café ? Un verre de lait ?...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reyn
Garanti sans puces
Garanti sans puces
avatar

Age : 33

Background
Pouvoirs: Transformation en lynx
Statut: Rescapé de Firone
Niveau:
3/4  (3/4)
MessageSujet: Re: Par une nuit...   Mar 6 Avr - 21:21

Yelene s'excusa de venir sans avoir prit de rendez vous sur le ton de l'humour, mais je commençais à la connaitre et surtout les variations d'émotions ne m'étaient pas étrangères. Je lui jetai un regard torve, notant avec surprise qu'elle semblait agitée. Pour quelle raison? Je n'en avais aucune idée... Ayashen était disposée à nous recevoir et sympathique de prime abord, alors où était le problème? Certes, sa tenue était un peu... minimaliste, mais je n'allais pas me plaindre de pouvoir admirer une belle femme qui ne semblait pas en prendre ombrage. Sans compter qu'elle ne se gênait pas pour faire de même vis à vis de moi. Je ris doucement devant le parler franc d'Ayashen. D'accord, je laisserais donc tomber les manières ampoulées.

- "Bien, le tutoiement me convient parfaitement."

Je lui fis un petit sourire lourd de sous entendus alors qu'elle parlait de ma... queue, difficile à dissimuler dans un pantalon. Etait-elle aussi innocente que Yelene ou allait-elle prendre conscience du double sens? Décidément, cet appendice ne cessait de provoquer des situations dérapantes.

- "Je fais faire du sur mesure."

Mon sourire se fit plus canaille alors que je dissimulais à peine les pensées légèrement grivoises qui me passaient en tête à cette réponse. J'allais encore passer pour un obsédé, mais Ayashen m'avait tendu une perche trop belle.

C'est là que l'ampoule se mit à montrer des signes de faiblesse et que Yelene se rappela à notre bon souvenir. Je jetai un regard dubitatif à l'ampoule, pas du tout convaincu par l'explication de Yelene. Et Ayashen ne semblait guère plus convaincue que moi.

- "Peut-être une certaine surtension..."

Je lançais un regard faussement innocent à Yelene. Mademoiselle semblait jouer avec l'électricité... sans le savoir. Ayashen décida d'aller se vêtir un peu, nous proposant d'aller nous asseoir. Ce que je fis, sans plus de cérémonie, observant la pièce avec intérêt et en me gardant bien de regarder Yelene. J'écoutais Ayashen dans l'autre pièce. Elle revint bien vite, sans que je note de changement dans sa tenue... Une sous vêtement alors? Elle proposa alors des boissons et je lui jetai un regard étrange quand elle proposa du lait chaud... Était-ce habituel ou pensait-elle que parce que j'étais un félin, je buvais du lait? Les préjugés avaient la vie dure.

- "Un café, je digère mal le lait."

J'avais répondu d'un ton nonchalant. Faussement nonchalant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yelene
Branchée sur secteur
Branchée sur secteur
avatar


Background
Pouvoirs: Maitre de Foudre
Statut: Ex-Gardienne de Firone
Niveau:
4/4  (4/4)
MessageSujet: Re: Par une nuit...   Mar 6 Avr - 23:29

-Encore plus quand elle se met a frétiller.

Marmonna la Gardienne l'oeil rivé sur l'ampoule, totalement a coté de la plaque, une fois de plus, bien qu'elle ne s'en rendit pas forcément compte. Mouais, c'était bizarre autant de variations et jusqu'à preuve du contraire, ça ne venait pas d'elle. Un court circuit peut être ? Il faudrait qu'elle jette un oeil sur le circuit de la maison a ce rythme. Elle rendit le coup d'oeil torve du matou alors que mônsieur cessait de ronronner pour y aller de son commentaire. Et d'abord, qu'est ce qu'il en savait hin ? Qu'il aille minauder ailleurs....Tssss...

-Surtension ? Mmmh...Peut être, je ne sais pas, ça viens pas de moi.

Affirma-t-elle persuadée elle même de son raisonnement. Après, tout, elle se controlait parfaitement donc, toutes fluctuations électriques non demandées n'étaient pas de son fait. C'était mathématique comme raisonnement. Finalement, elle haussa une épaule alors qu'Aya disparaissait dans une autre pièce, histoire de s'habiller. Et ben ! Enfin une bonne idée...Sauf que...Euuuh...Elle haussa un sourcil en se demandant ce qu'elle avait bien pu rajouter, non parce qu'a première vue, c'était pareil...Oh...Songea-t-elle en accrochant du regard un petit liseret de dentelle. Ah ouais, effectivement, une culotte en plus, ça faisait toute la différence.

Yelene alla s'assoir sur un fauteuil, évitant le canapé, la mine plutôt songeuse avant de parler avec un léger sourire dont on ne saurait dire si il était mauvaise ou moqueur.

-C'est bien connu que donner du lait aux chats leur donne la diahrée...Je prendrais aussi un café, merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayashen
-Admin-
J'fais c'ke j'veux avec mes cheveux
-Admin-J'fais c'ke j'veux avec mes cheveux
avatar

Age : 33

Background
Pouvoirs: Maitre de l'eau
Statut: Ex-Meneuse des rebelles
Niveau:
4/4  (4/4)
MessageSujet: Re: Par une nuit...   Jeu 8 Avr - 18:03

Ah mais d'accord ! Ce n'était plus à coté de la plaque que se trouvait Yelene, c'était carrément dans un autre monde. Celui des petites fées et des lutins peut être ? Ayashen y était allée franchement sur les commentaires douteux et elle faillit bien s'étouffer littéralement en entendant la sage et innocente jeune fille en rajouter une couche. Alors qu'en réalité, elle n'avait juste pas compris le double sens.

Ayashen lança un regard dubitatif en direction de Reyn, dans le genre "c'est moi ou bien ?..." mais constata avec un amusement certain que lui en revanche avait surement l'esprit aussi mal tourné que le siens.

-J'aimerais bien voir ça ! Ça promet d'être... intéressant...

Et parce qu'elle avait envie de déguster la cerise au sommet du gâteau tout en rebondissant sur la remarque de Reyn, elle ajouta :

-Il paraît que certaines personnes du village ont des doigts de fée...

Logiquement elle faisait allusion à la couturière et aux demandes les plus extravagantes dont elle s'accommodait chaque jour passé à Firone. Mais elle ne put s'empêcher d'imaginer l'Aimantaliste de la foudre jouant gaiement avec la queue du lynx... celle qui dépassait de son pantalon, il va sans dire. Elle ne les imaginait pas encore assez intime pour le reste mais ne doutait pas que cela finirait par arriver un jour ou l'autre, que Yelene finisse par en prendre conscience ou pas.

-Au temps pour moi, je t'ai pas vexé au moins ?... Yelene semble s'y connaître mieux que moi sur le sujet en tous cas...

Mais cela faisait partie des épisodes du quotidien de Firone qui ne la regardaient pas vraiment. Tout comme les gouts de Reyn en matière de boisson ne lui importait pas le moins du monde. Il faut dire que ça l'arrangeait pas mal de le penser pour l'instant en tout cas. Comme pour apaiser sa conscience face à l'évidente difficulté qu'elle avait à détacher ses yeux du torse finement sculpté de l'Alguz. Même lorsque la cafetière s'était mise à ronronner dans son dos suite à la demande commune de ses deux convives.

Ayashen revint très vite tendre une tasse de café à une Yelene qui avait mystérieusement choisis de s'assoir à l'écart. Ce qu'elle préféra s'abstenir de souligner cela dit. Alors qu'elle en revanche, ne se fit pas prier pour prendre place à coté du félin lors de son ultime aller retour avec le sucrier, une fois les deux dernières tasses, la sienne et celle de Reyn ramené à bon port... Mais sans le coller quand même, elle avait déjà eu un léger aperçut avec l'ampoule du salon et ne tenait pas vraiment à ce que le circuit électrique complet de sa maison subisse le même sort. Ce fut donc le plus poliment du monde qu'elle lui sourit en lui présentant la boite de sucre afin qu'il puisse se servir.

-Dis-moi, est-ce que tu te plait à Firone ?

Puis elle la reposa sur la table basse en "oubliant" Yelene...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reyn
Garanti sans puces
Garanti sans puces
avatar

Age : 33

Background
Pouvoirs: Transformation en lynx
Statut: Rescapé de Firone
Niveau:
3/4  (3/4)
MessageSujet: Re: Par une nuit...   Jeu 8 Avr - 23:09

Je pouffais de rire alors que Yelene renchérissait, apparemment inconsciente de ce que sa remarque pouvait avoir de salace. Cela dit, Ayashen, qui était pourtant sa cadette, elle, avait très bien compris et le regard qu'elle me lança me le fit comprendre si j'avais encore un doute. Ayashen y alla d'ailleurs de son commentaire et je lui dédiai mon plus beau sourire :

- "C'est édifiant même."

Je ris quand la jolie rousse laissa sous entendre que certaines personnes avaient des doigts de fée.

- "Ah? il faudra m'indiquer ces personnes alors..."

Et Yelene qui faisait la tronche... Et perdait le contrôle de ses pouvoirs sans même s'en rendre compte. Qui essayait-elle de convaincre? Nous ou elle? Bonne question, mais je décidai sagement de ne pas continuer à l'enfoncer. Seulement Yelene, elle ne se gêna pas alors que je me braquait concernant le lait. Je lui lançai un regard noir, les pupilles étrécies et il s'en fallut de peu que je ne montre les crocs.

- "Tu te crois drôle?"

Ah oui, c'était très spirituel ça... Une bien mesquine vengeance si vous voulez mon avis. Ayashen tenta de rattraper le coup, alors que je me renfoncai dans le siège en croisant les bras sur mon torse, soulignant ainsi de façon plus marquée ma musculature fine mais puissante.

- "C'est pas grave, j'ai l'habitude. Mais Yelene ne s'y connait pas mieux que toi. JE NE SUIS PAS UN CHAT."

Je détachai soigneusement chaque mot, surtout en regardant Yelene, alors qu'Ayashen allait dans la cuisine préparer les cafés avant de revenir nous les servir... avant de repartir à la recherche de la sucrière. Elle vint s'asseoir près de moi, alors que Yelene s'était volontairement éloignée. je ne disais plus un mot, jusqu'à ce qu'Ayashen me pose une question.

- "Oui, de ce que j'en ai vu, c'est infiniment mieux qu'à Livia Maxima. Ici, je ne suis pas méprisé par tout le monde et finalement les gens sont assez tolérants et ouverts."

En général... A cet instant, j'avais envie d'étrangler Yelene.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yelene
Branchée sur secteur
Branchée sur secteur
avatar


Background
Pouvoirs: Maitre de Foudre
Statut: Ex-Gardienne de Firone
Niveau:
4/4  (4/4)
MessageSujet: Re: Par une nuit...   Jeu 8 Avr - 23:28

Yelene haussa une épaule, asbolument pas impressionnée par le regard furibon du matou. Il lui tapait sur les nerfs, allez savoir pourquoi d'ailleurs. Elle avait même faillit tourner les talons en se disant qu'elle semblait un peu de trop. Remarquez, c'est ce qu'elle fera une fois le café avalé, elle avait un boulot, ELLE.

-Lynx, famille des félidae, sous famille, félinae...Donc, une sorte de chat sauvage.

Reprit elle avec un sourire mesquin, et bien oui, elle avait reçu une bonne éducation et avait assez vu de precepteurs pour savoir ça. Puis, elle se tut, s'asseyant en tailleur sur le fauteuil après avoir prit soin d'ôter ses sandales quand même. Sa tasse de café a la main, elle écoutait d'une oreille distraite leur conversation tout en soufflant sur le liquide chaud contenu dans sa tasse.

Elle haussa un sourcil alors que la boite de sucre lui passa sous le nez. Ayashen aurait pu la lui tendre quand même, elle tergiversa deux secondes avant de hausser mentalement les épaules. Boire son café sans sucre ne lui posait pas forcément de problème et puis, elle n'avait pas envie de bouger alors qu'elle s'était si bien installée.

-Heureusement que Firone n'est pas un clone de LM.

Ouais, heureusement que les lois de LM ne s'appliquaient pas ici, sinon, elle n'aurait pas vu l'interet de venir s'y installer. Elle plongea les lèvres dans sa boisson sans grimacer ni rien. Après tout, le sucre avait été durant quelques années un luxe tout comme le café remarquez. Enfin, le vrai café alors autant ne pas en gacher le goût avec du sucre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hyriel
-Perso Décédé-
BWAAAHH !
-Perso Décédé-BWAAAHH !
avatar


Background
Pouvoirs: Seigneur du Vent
Statut: Ex-Fondateur de Firone
Niveau:
4/4  (4/4)
MessageSujet: Re: Par une nuit...   Sam 10 Avr - 21:21

Hyriel était allé se coucher après avoir passé presque trois jours sans dormir, et c'était souvent comme ça lorsqu'il se rendait à LM, il s'arrangeait pour ne pas y dormir, ou jamais longtemps en tout cas. Mais cette nuit là, son sommeil était agité par un étrange cauchemar dont il n'arrivait pas à se sortir : D'abord, une altercation éclatait avec une femme qui s'avérait faire partie des forces liviennes, mais alors que les Aimantalistes commençaient à prendre le dessus, non sans mal, les sins arrivés en renfort parvenaient à mettre en fuite ses acolytes, le laissant seul face à trois soldats de la cité. Malgré ses tentatives effectuées avec l'énergie de celui qui veut survivre, Hyriel se retrouva face à la première Ailisse qu'il avait croisé, un membre du Crisis Core. Mais contre toute attente, alors qu'il voyait une nouvelle fois son heure arrivée, elle l'immobilisa pour finalement le capturer. Ca n'avait pas de sens ! Depuis quand les Ailisses laissaient les Aimantalistes en vie ? Surtout qu'elle l'avait identifié comme l'un des leaders de la rébellion... ça aurait été un bon moyen de frapper fort... Le jeune homme avait beau tenter de se raisonner, il ne parvenait pas à se sortir de ce cauchemar à l'apparence si réelle, prisonnier de cette Ailisse.
Il se réveillait finalement au milieu d'une grande pièce sans fenêtre, entouré par un étrange champ de force. Il n'était pas réveillé, non, il restait prisonnier de ce mauvais rêve. D'un coup, le champ de force disparut, et c'est alors qu'il discerna difficilement la silhouette de l'Ailisse. Toujours la même. Il n'aurait su dire si elle était accompagné car il n'eut en guise de présentation qu'une immense gifle du revers de la main qui eut au moins le mérite de le sortir de ce cauchemar pour de bon.

En ouvrant les yeux, il découvrit son drap et son oreiller à l'autre bout de sa chambre et s'assit sur le rebord du lit, la poitrine serrée, le corps couvert de sueur, le souffle court, et pour un peu, le gout du sang dans la bouche. Hyriel se frotta les yeux et regarda à nouveau autour de lui, comme pour s'assurer qu'il était bien de retour chez lui, et se leva pour marcher jusqu'au drap qu'il utilisa pour éponger sa transpiration en envoyant de l'autre main son oreiller sur le matelas. *Quelle nuit de merde...* songea-t-il en ouvrant la porte de sa chambre.

Aveuglé par la lumière, la fine silhouette aux cheveux blancs traversa le salon au radar, simplement vêtu d'un caleçon qui lui tombait des hanches, tenant en place par on ne sait quel miracle. Il marmonna vaguement un "Ah, t'es rentrée..." à l'attention d'Ayashen qu'il pensait seule au fond du canapé, sans calculer ses invités, encore englué dans son sommeil. Après un rapide crochet par la buanderie pour y déposer son drap, l'Aimantaliste du vent prit le chemin de la cuisine et ouvrit le frigo pour y chercher quelque chose à boire. Y chercher, oui, car il restait là un moment, la tête dans cette armoire trop pleine de lumière à lutter aussi bien pour voir ce qu'elle contenait que pour savoir ce qu'il allait bien pouvoir avaler...


Je suis PAS un Esper ! (Bordel.)
-Hyriel-

Ayashen : Les miennes sont énormes !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayashen
-Admin-
J'fais c'ke j'veux avec mes cheveux
-Admin-J'fais c'ke j'veux avec mes cheveux
avatar

Age : 33

Background
Pouvoirs: Maitre de l'eau
Statut: Ex-Meneuse des rebelles
Niveau:
4/4  (4/4)
MessageSujet: Re: Par une nuit...   Dim 11 Avr - 1:08

-Je n'y manquerais pas...

Répondit-elle à Reyn suite à sa remarque concernant les talents manuels de certaines personnes du village. Elle ne manqua pas de lui rendre son charmant sourire, ne laissant guère d'équivoque à ce qui lui traversait l'esprit en cet instant. Ce n'était qu'un jeu, rien de plus. Et elle ne pensait pas ni même ne voulait que cela puisse dépasser ce stade. Mais ce petit flirt improvisé sans conséquence apparente avait largement de quoi la mettre de bonne humeur, en parfaite adéquation avec la moue boudeuse qu'affichait Yelene.

Ayashen aurait très certainement bien moins apprécier d'être à sa place.

L'Aimantaliste assista ensuite en silence à la petite joute verbale de ses invités, jugeant préférable de ne pas en rajouter une couche. Elle ne tenait pas non plus à voir la petite soirée tourner au drame par ce qu'elle estimait être de sa faute. Ses deux là faisaient un beau petit couple en tout cas, se dit-elle en portant la tasse de café à ses lèvres. Elle ne releva la tête qu'à la dernière réponse qui retint tout particulièrement son attention.

-Effectivement c'est le but ! Firone n'aurait pas lieu d'être sinon...

A quoi bon se retrancher au beau milieu de nul part, si ce n'était pour s'éloigner au maximum de la ville et de sa pitoyable mentalité. Ici, on œuvrait de concert pour lutter contre la discrimination... On avait un but commun qui unissait les gens au-delà de ce qu'elle avait espéré au début. Ayashen en avait la première surprise d'apercevoir des Alguzs puis quelques humains débarquer à Firone. Mais finalement ce phénomène répondait à la plus élémentaire des logiques...

La tête ailleurs, la mine songeuse, elle avala une nouvelle gorgée de café qui faillit bien ne pas descendre comme il se devait dans sa gorge tant la voix de son ami d'enfance l'avait brutalement tiré de ses pensées.

Oui, elle était rentrée. Lui aussi d'ailleurs... Ces derniers temps ils n'avaient eu que trop peu l'occasion de se retrouver en même temps dans la maison, au goût de la jeune femme du moins. Elle ne répondit pas, cependant. Elle ne le connaissait que trop bien pour savoir que c'était peine perdue dans l'état avancé de légumes sur patte dans lequel il semblait se trouver...

Il aurait pu s'habiller quand même !...
Bon Ok c'était l'hôpital qui se foutait de la charité, on peut le dire... Mais quand même.

-Excusez-le... Il est toujours un peu à coté de la plaque quand il rentre de LM...

Elle se contenta d'afficher une mine qu'elle essayait à tout prix de garder neutre malgré le ton légèrement agacé qu'elle avait employé. Pas question de donner matière aux ragots qui courraient déjà bien suffisamment sur leurs dos. Mais cette tache s'avérait de plus en plus difficile au fur et à mesure qu'elle comprenait qu'il allait se rendormir la tête dans le frigo à ce rythme. Elle se décida donc à se lever, le plus calmement possible au vu des circonstances, pour aller jusqu'à la cuisine l'en déloger.

Ayashen posa une main délicate sur l'épaule de son colocataire et de l'autre referma lentement la porte du frigo sous son nez.

-C'est pas le moment de te balader à moitié à poil ! On a des invités...

Enfin ce n'était pas tellement sa tenue qui posait problème mais surtout le fait qu'ils arboraient plus ou moins la même...

-J'ai fait du café, t'en veux ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reyn
Garanti sans puces
Garanti sans puces
avatar

Age : 33

Background
Pouvoirs: Transformation en lynx
Statut: Rescapé de Firone
Niveau:
3/4  (3/4)
MessageSujet: Re: Par une nuit...   Mer 14 Avr - 17:19

- "J'espère bien."

Ayashen était quelqu'un de plaisant. Je ne savais pas si c'était moi qui avait la côte ou si on exagérait ses traits de caractère, mais je n'étais pas du tout mal à l'aise avec elle. En revanche, Yelene semblait s'évertuer à me chercher des poux sur la tête et je lui fis remarquer sèchement que je n'étais pas un chat, ce à quoi elle me répondit en me sortant la classification des félidés. De furibond, mon regard se fit incrédule, puis perplexe, puis rusé. Un lent sourire recourba mes lèvres. Tiens tiens, mais c'est qu'elle était rudement cultivée pour une jeune fille issue d'un milieu populaire comme elle me le faisait penser...

- "Je ne te savais pas si calée en zoologie Yelene. Tu as eu d'excellents professeurs, mais je ne pensais pas que cela était au programme."

Continue de me mentir sur ton passé Yelene, je finirais bien par en apprendre davantage sur toi, je peux te l'assurer. Encore quelques informations dans ce genre et je saurais tout de toi...

Je laissais donc tomber le sujet, revenant à la vie à Firone, faisant part de mes impressions.

- "Heureusement oui..."

Perdu dans mes pensées, je ne dis plus rien, jusqu'à ce que mes oreilles mobiles ne s'orientent vers une des portes, alors que mon odorat captait... des odeurs étranges. Mon ouïe remarqua aussi une respiration hachée. il y avait quelqu'un d'autre ici, le fameux Hyriel surement et il était réveillé. Je ne fus donc pas surpris de le voir débarquer quelques minutes après, en caleçon et complètement endormi. Il passa sans nous voir, et j'entendis le bruit de la porte du frigo alors qu'Ayashen s'excusait pour lui de sa tenue, avant de nous quitter.

- "C'est une manie de se promener à moitié à poil dans cette maison on dirait."

Je n'allais pas m'en plaindre concernant Ayashen. J'entendis vaguement les reproches de la jeune femme à son ami (amant?) et sourit. C'était pénible d'avoir un Alguz sous son toit, pas moyen d'avoir de l'intimité.

- "Mais on dirait qu'Ayashen n'apprécie pas quand c'est Hyriel qui le fait."

Je soupirai et repris pour Yelene :

- "Je peux savoir pourquoi t'es aussi désagréable avec moi?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yelene
Branchée sur secteur
Branchée sur secteur
avatar


Background
Pouvoirs: Maitre de Foudre
Statut: Ex-Gardienne de Firone
Niveau:
4/4  (4/4)
MessageSujet: Re: Par une nuit...   Sam 8 Mai - 19:18

Et une boulette ! Une ! Bravo ma petite Yelene, si tu continue a disséminer des indices partout, tu sera vite repérée.

-Pas besoin d'être cultivée pour savoir ça.

bougonna-t-elle en plongeant le nez dans sa tasse, histoire de dissimuler la gêne qui c'était emparée d'elle. Résultat, elle rata totalement le reste de la conversation, trop occupée a se traiter mentalement de tout les noms et maudire, par la même occasion, la trop grande perspicacité du matou.

Je m'apprêtais a reprendre le fil de la conversation quand Hyriel apparut d'on ne sait où en...et ben, c'était une maladie ? Yelene haussa les deux sourcils tandis que sa bouche s'ouvrait en un "o" plutôt comique. Bon, elle avait déjà vu Hyriel torse nu, mais le voir en caleçon était autre chose ! Le pire étant qu'il ne semblait même pas avoir conscience de leur présence ! Aya se leva prestement et la jeune M la suivit des yeux, toujours aussi estomaquée, de ce fait, elle répondit presque distraitement a Reyn.

-Ils essayent de lancer une nouvelle mode non ?

En tout cas c'était comique la manière avec laquelle Aya avait sauté sur Hyriel. Elle avait le droit de se promener a moitié nue mais pas lui. Pourtant, en toute objectivité, Hyriel était agréable a regarder. mmmh.

-Ils se disent comme frère et soeur, mais je ne suis pas sure qu'ils arrivent a convaincre qui que se soit.

reprit elle en détachant son regard de la cuisine, un demi sourire aux lèvres. Sourire qui s'évanouit lorsque le matou mit allègrement les pieds dans le plat.

-Je ne vois pas vraiment de quoi tu parle.

nia-t-elle avec un sourire dégoulinant d'angélisme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hyriel
-Perso Décédé-
BWAAAHH !
-Perso Décédé-BWAAAHH !
avatar


Background
Pouvoirs: Seigneur du Vent
Statut: Ex-Fondateur de Firone
Niveau:
4/4  (4/4)
MessageSujet: Re: Par une nuit...   Dim 9 Mai - 4:49

Hyriel avait beau parcourir des yeux le réfrigérateur en long et en large, il ne voyait rien qui lui faisait envie. Mais vraiment rien, et il commençait à se faire à l'idée d'avaler quelques gorgées de ce jus de canneberge horriblement acide que son amie aimait tant. Mais soudain une main salvatrice vint se poser sur son épaule, ou pas. Malgré toute la délicatesse dont elle avait fait preuve en refermant le frigo, Ayashen venait tout de même de le fermer. Il se tourna alors vers elle, et avant que sa bouche engluée ne sorte le moindre son, elle le sommait déjà en quelque sorte de se rhabiller, parce qu'ils n'étaient pas seuls chez eux. Alors tout en passant la main dans son caleçon pour se gratter l'extérieur de la cuisse droite, il répéta d'une voix lointaine :

"Des invités ?"

Machinalement, il tendit une main vers l'évier et après avoir fait couler quelques gouttes d'eau il s'aspergea le visage pour se réveiller. L'Aimantaliste s'empara ensuite d'un torchon et s'essuya brièvement en tamponnant son visage, avant de pouvoir porter un regard clair sur son interlocutrice, qu'il regarda d'ailleurs de bas en haut, avant d'objecter :

"Attends, tu me demandes de me rhabiller, mais tu t'es vue ?! De toute manière, j'ai rien à cacher. Ou plutôt, la seule chose qu'il avait à cacher l'était déjà. Si ça te pose vraiment problème, rends-moi le t-shirt que t'as sur toi, il est à moi... ajouta-t-il avec un sourire narquois au coin des lèvres."

Sans vraiment attendre de réponse, le jeune homme ouvrit un placard pour en sortir une bouteille de vodka.

"Et puis on offre pas du café à cette heure là. On a beau vivre dans le désert, on est civilisé."

Tout en parlant, il saisit délicatement le bras de sa colocataire de sa main libre, ce qui eu pour effet immédiat de recouvrir la bouteille d'une fine couche de givre. "Merci." lança-t-il en se dirigeant vers le salon pour aller saluer leurs hôtes.

En chemin, il peigna rapidement ses cheveux entre ses doigts pour être un minimum présentable (quand même) et pour terminer de se réveiller.

En entrant dans la pièce sans même attendre Ayashen, l'Aimantaliste du vent salua ceux qui étaient venus leur rendre visite avec un léger sourire. Il tendit une main ferme à l'Alguz qu'il n'avait encore jamais rencontré.

"Salut, Hyriel."

Il devait certainement déjà connaître son nom, mais c'était aussi une manière de lui demander le sien, car s'il l'avait déjà aperçu, il n'avait pas eu le plaisir de lui parler jusque là. Hyriel considéra rapidement son interlocuteur qui avait l'air plus que bien bâti sous son t-shirt noir, surtout à côté de lui qui ressemblait à une allumette en caleçon. Puis l'Aimantaliste déposa la bouteille glacée sur la table basse avant d'aller embrasser Yélène, qui depuis le temps qu'elle était à Firone était devenue une véritable amie.

"Ca fait plaisir de te voir, tu vas bien ?"


Je suis PAS un Esper ! (Bordel.)
-Hyriel-

Ayashen : Les miennes sont énormes !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayashen
-Admin-
J'fais c'ke j'veux avec mes cheveux
-Admin-J'fais c'ke j'veux avec mes cheveux
avatar

Age : 33

Background
Pouvoirs: Maitre de l'eau
Statut: Ex-Meneuse des rebelles
Niveau:
4/4  (4/4)
MessageSujet: Re: Par une nuit...   Lun 10 Mai - 15:37

S'il y avait quelqu'un qui n'avait rien à cacher dans cette maison, c'était bien elle. Lui, n'avait surtout rien à montrer ! nuance. Si ce genre de mode venait à se rependre à Firone, pour sûr qu'elle ne lâcherait pas d'une semelle le gros matou qui attendait docilement dans le salon au lieu du coton tige avec lequel elle vivait. Elle regretta soudain d'avoir aussi vite donner au bel Alguz un chez lui, d'ailleurs. L'héberger quelques temps n'aurait pas été du luxe dans ce trou perdu où même les cailloux avaient parfois plus d'intérêt que les gens. Le temps lui paraissait souvent très long ces derniers temps, allez savoir pourquoi. Elle regrettait également d'avoir confié la surveillance du nouvel arrivant à Yelene, mais ça c'était une autre histoire. De celle que l'on ne s'avoue pas. L'idée même qu'Hyriel puisse retourner dans le salon dans cette tenue, la mettait étrangement mal à l'aise. Pire, lui donnait des envies de meurtres. Ce qui était assez courant lorsque son meilleur ami décidait de la caresser dans le mauvais sens du poil.

Non mais, c'était quoi ce sourire d'abord ?! Et on avait pas idée de débarquer chez les gens à cette heure ci, aussi. Puis elle l'aimait bien ce t-shirt et par conséquent elle n'allait pas se gêner pour le garder, na !

-Si tu veux le récupérer, va falloir me l'enlever.

Rétorqua-t-elle sur le même ton, nanmého. Pour un peu elle lui aurait tiré la langue, mais bon elle avait tout de même un minimum de maturité pour ne pas s'abaisser à de tels enfantillages. Hyriel aimait la provoquer, ce n'était pas un scoop et même en le sachant elle fonçait toujours tête baissée dans ses pièges. Mais elle avait aussi son lot d'occasions de lui rendre la pareille. Chaque chose en son temps.

Pour le moment Ayashen ne voyait que le rouge de la colère et cela n'avait aucun rapport avec la couleur de ses yeux.

-Nan mais vas-y ! Te gêne pas surtout !

Lança-t-elle hargneusement avant qu'il ne disparaisse derrière la porte. Voilà qu'il la prenait pour son frigo personnel maintenant. Non mais franchement, on aura tout vu ! La meneuse resta là un moment à ruminer au lieu de suivre son futur-ex-ami auprès de leurs invités. Un temps qu'elle essayait de mettre à profit pour rassembler les derniers fragments de maitrise de soi qu'elle possédait encore. Elle ne voulait pas lui donner matière à jubiler davantage et elle ne voulait surtout pas se donner en spectacle devant Reyn et accessoirement Yel. Dans son état de paranoïa actuel, elle les imaginait déjà déblatérer toute sorte d'inepties sur son compte et le moins que l'on puisse dire c'est qu'elle n'aimait pas tellement ça.

Elle se décida enfin à pousser brutalement la porte, sans que son air de furie ne donne d'illusion à qui que ce soit. Sans un mot, sans un regard, elle arracha la bouteille de Vodka des mains d'Hyriel pour remplir la tasse qu'elle avait vidé peu avant et la poser sur la table d'un geste brusque. Elle alla ensuite s'installer dans un coin du canapé, le dos à moitié appuyé entre le dossier et l'accoudoir, une jambe repliée sous l'autre qui finissait négligemment sa course sur le sol et avala d'un trait l'alcool qu'elle contenait.

Ça allait déjà tout de suite mieux.

A mille lieux de la conversation, les traits de son visage comme suspendus dans une expression qui disait quelque chose comme "Allez-y parlez ! Moi j'ai mieux à faire..." Ses yeux accrochèrent de nouveau le torse délicieusement musclé de Reyn que l'on devinait presque trop bien sous ses vêtements. Elle se demanda soudain si l'Alguz était aussi courtois dans l'intimité de moments torrides et passionnés... mmmh

Il faisait décidément bien trop chaud ce soir.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reyn
Garanti sans puces
Garanti sans puces
avatar

Age : 33

Background
Pouvoirs: Transformation en lynx
Statut: Rescapé de Firone
Niveau:
3/4  (3/4)
MessageSujet: Re: Par une nuit...   Lun 7 Juin - 0:51

- "Ah bon? Ben écoute, on fera un petit sondage auprès de la populace, on verra combien sont capables de sortir ça."

Tu parles d'un rattrapage... rattrapage aux branches loupé, si bien que Yelene finissait par terre, tellement elles s'étaient brisées sous son poids. D'ailleurs, je ne manquais pas de lui offrir un sourire narquois. C'est là que le deuxième habitant des lieux décida de faire son apparition. Apparition dénudée et complêtement à côté de la plaque qui eu pour résultat de faire migrer Ayashen vers la cuisine où je suivis bien malgré moi, leur petite conversation. Devrais-je dire à l'occasion à Ayashen que j'avais l'ouïe fine et que j'avais tout entendu? Hum, non, finalement, la sincérité me paraissait une mauvaise idée et un bon moyen de me la mettre à dos.

Je lançai alors une petite remarque sur la manie de se promener à moitié à poil dans cette maison (chose qui ne me dérangeait pas outre mesure, notons-le bien, après tout, je l'étais assez souvent moi-même de par ma nature.) La question de Yelene me fit sourire largement, dévoilant mes canines aiguisées.

- "Si c'est le cas, je vais la suivre, je la trouve très sympa, pas toi?"

Oui, j'aimais bien chambrer Yelene, je devais le reconnaître. Mea Culpa. J'attendais son rougissement avec impatience.

- "Frère et sœur? Hum, oui..."

J'étais quelque peu sceptique également, bien que le couple soit bizarrement assorti... Je les entendais se disputer et se taquiner en même temps dans la cuisine. Je posais alors une question à Yelene qui n'eut pas de réponses puisqu'elle joua la carte de l'innocence. Je soupirai.

- "Ah d'accord, tu es donc désagréable au naturel, c'est rassurant."

Là dessus, Hyriel revint, me tendant la main pour se présenter. Je la saisis fermement, avant de dire sur le même ton :

- "Reyn, enchanté."

Je remarquai la bouteille de vodka et ne cherchai même pas à dissimuler mon sourire alors qu'il saluait Yelene et qu'Ayashen revenait, visiblement en colère et s'enfilait une bosse rasade d'alcool. Je croisai son regard alors qu'elle me reliquait agréablement, lui lançant un sourire qui lui demandait si cela lui plaisait, sans m'offusquer le moins du monde de cette attitude. Au contraire, c'était flatteur.

- "Au fait Hyriel, désolé de cette présence tardive..."

C'est vrai, il venait de se réveiller et nous étions dans son salon. Néanmoins, il ne semblait nullement contrarié...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Par une nuit...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Par une nuit...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» La nuit du renouveau.
» Dans la nuit noire (Pollo)
» Une nuit d'ivresse humaine
» [Bande] Gobelins de la nuit
» La nuit, même si on est nyctalope, peut être dangereuse... [PV Gïlh'Or]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Divine Comedy :: HRP :: Les archives :: [Intro] Lorsque la justice avait encore un sens...-
Sauter vers: