AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Faerya (Jezebel)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Faerya
Tagada Pink
Tagada Pink
avatar

Age : 26

Background
Pouvoirs: Foudre
Statut: Ex-Phamtom rescapée de Firone
Niveau:
3/4  (3/4)
MessageSujet: Faerya (Jezebel)   Mar 30 Mar - 14:26

Nom et prénom :
Faerya c’est le nom qu’elle utilise, celui de sa sœur jumelle, mais elle est née avec pour prénom Jezebel.

Race :
M ancienne ailisse

Age :
24 ans

Niveau souhaité :
3

Signes particuliers :
Cheveux roses bonbon, ça compte?
Code barre des ailisses

Description physique :
Belle plante aurait été assurément la première chose que la plus part des hommes auraient pu penser. Sa silhouette reste tout à fait désirable, des hanches d’une volupté certaine, des atouts d’une fermeté et d’une apparence tout à fait appétissante, le tout rehaussé par une démarche fluide et envoutante comme une éternel danse. Cette première impression est même renforcer par la couleur assez étrange de ses cheveux d’un blond brun étrangement rose, qui la fait ressembler à un bonbon. Mais son visage dément toutes premières impressions de fragile fleure que l’on désirerait protéger. Ses tourments et la dureté de l’armure érigée autour de son cœur se traduisent sur ses traits marqués par le soleil et le vent. Des traits qui semblent encore marqué par la grâce qu’ils devaient revêtir il n’y a pas si longtemps de ça. Ses yeux bleus glaces sont loin d’exprimer encore la joie et l’insouciance, ils semblent avoir vu trop de chose pour garder encore quelque trace que ce soit d’une quelconque innocence. De plus en y faisant plus attention on peut aussi sentir dans sa façon de bouger, une sorte de puissance endormie mais vigilante prête à s’éveiller si la jeune femme la conjure.
Si l’on ne se base que sur sa silhouette cette jeune femme semble la parfaite poupée, œuvre d’art que l’on sort aux réceptions et que l’on doit protéger des dangers de l’affreux monde réel, mais quand on y regarde juste d’un tout petit peu plus près on constate rapidement que le monde est déjà venu entailler profondément toute trace d’ingénuité et de naïveté et que tout l’être de celle-ci sait se confronter à celui-ci.


Description psychologique :
Paradoxale, c'est ce que penserait quelqu'un qui serait coincé dans sa tête. Depuis qu'elle a tué l'ancien compagnon de sa jumelle qu'elle avait juré de tuer pour la venger, les endroits qui étaient réservés à planifier sa mort dans son esprit et dans son cœur sont vides. Il n'y a plus rien que des troues béants comme d'horrible blessure qui ne semblent pas pouvoir guérir. La seule chose qui commence à prendre la place laissée vide est sa haine des aimantalistes. Le seul problème, c'est qu'elle en est une elle même. Il lui arrive très souvent de se demander ce qu'il se passerait si elle se tuait. Il lui apparaît que pas grand monde s'en soucierai mais à chaque fois elle repense à sa sœur qui est morte pour qu'elle même vive et ne peut se résoudre à gaspiller la vie qu'a préservé sa jumelle. Bien que parfois ses pensées suicidaires prennent le dessus sur tout le reste, elle reste au plus profond d'elle même quelqu'un de pragmatique et cynique.

Biographie :
Peu importe comment tout commence, peu importe comment tout fini, c'est ce qui se passe entre les deux bouts d'une vie qui compte car au début et à la fin tout le monde est à la même enseigne.

Deux jumelles dans une famille d'ailisses, Faerya et Jezebel. Une mère qui n'avait pas envie de voir ses filles devenir comme leur tante, une bonne à rien qui ne peut rien faire d'autre que se reposer sur son compagnon. Un père qui bien que d'accord avec sa moitié n'avait pas envie plus que ça de les voir dès leur enfance apprendre à devenir membre de l'ordre au service d'Aile. Il pensait qu'elles auraient tout le temps quand elle serait plus grande de faire leur choix mais leur mère savait très bien ce qu'elle voulait et comment l'obtenir. On ne devient pas Phantome par hasard. Même si son cher mari était du Crisis Core, elle avait de quoi lui en remontrer. Ce qui n'a pas été très favorable à leur couple d'ailleurs. Toute fois la mère des deux jumelles, Elspeth, n'avait aucune intention de leur tracer une voie juste de leur donner les moyens de suivre une voie qui lui semblait plus difficile pour des futures jeunes femmes. Elle ne fit qu'orienter leur jeu pour qu'ils coïncide avec ce qu'elle jugeait nécessaire pour devenir un ailisse efficace. Elle engagea tout de même des précepteurs pour leur apprendre les sciences, la bonne conduite et tout un tas de trucs qui semblait convenir aussi pour des femmes ressemblant plus à Hecate, la sœur d'Elspeth.
C'est là qu'on arrive au cœur du problème qui a fait s'éloigner le père des jumelles d'Elspeth, leur mère avait dans l'idée de leur apprendre une danse qu'il considérait comme impropre au développement normale de jeune fille de sept ans. Elspeth avait dans l'idée de leur apprendre à manier l'épée, ce qui ne semble pas des plus judicieux dans le monde d'aujourd'hui mais elle soutenait que ça permettait de développer le corps et l'esprit. Ce qui lui semblait le plus important dans ce genre de danse était l'état de Zanshin qui lui semblait indispensable d'acquérir. Cette état de vigilance et de concentration où l'esprit n'était concentrer sur rien mais attentif à tout. Elle leur apprit à ressentir le monde par tous leurs sens, sans se concentrer sur un seul, à être attentive à chaque son le plus anodin, à chaque détail, à chaque petite variation de l'air autour d'elle, à chaque odeur et goût, sans les analyser consciemment pour ne jamais oublier qu'elle devait aussi voir l'ensemble et pas seulement des détails.
C'est comme ça que ça devait commencer du moins pour Elspeth et ça a commencé comme ça, rien n'a dévié de ce qu'elle voulait.



Je te tuerai.



-Je ne comprends toujours pas pourquoi tu ne les laisse pas être plus... féminines. Elle vont avoir seize ans...
-Pourquoi... Je ne les laisse pas?! Tu n'as jamais su faire attention à quoi que ce soit d'autre qu'a toi ma pauvre Hecate. Elles veulent devenir ailisses.
-Ce n'est pas tellement une surprise étant donné ce qu'elles ont appris et toutes les inepties que tu leur a rentrées dans le crâne. Les jeunes filles comme elles ne devraient pas avoir à faire ce que tu les destines à faire.
-Je t'ai laissée t'occuper de ces choses là, elles ont choisi.
-Tu ne les a jamais laissé aller à une de mes réceptions.
-Elle n'ont jamais voulu...
Krak

Des morceaux de bois tombèrent en pluie sur le parquet et les deux jeunes filles se regardèrent en rigolant. Leur deux têtes identiques, encadrées par leur cheveux rose, se tournèrent vers les deux femmes avant que l'une n'aille chercher de nouvelles lattes de bois et que l'autre ne nettoie rapidement les éclats de bois faisant attention de ne pas se rentrer des morceaux de bois dans ses pieds nus. Elles se déplaçaient étrangement comme si elles glissaient sur le parquet, avec une grâce étonnante.

-T'as encore perdu Jez', tu es certaine de vouloir recommencer.
-Sans aucun doute. J'ai compris, sale pixie.
-Les filles votre tante vous attend.
-On est vraiment obligées? C'est d'un chiant...
-Jezebel Hellwise votre langage! S'insurgea leur tante.

Faerya tourna la tête vers sa tante et sa jumelle en profita pour lui porter une attaque au ventre avec sa latte de bois. La latte de Faerya vint bloquer in-extrémiste le coup de Jezebel avant d'essayer d'envelopper celle de sa sœur pour la lui arracher des mains. Mais Jezebel fit... quelque chose et d'un mouvement vif elle fit sauter la latte de bois des mains de sa sœur. Avant de sourire contente d'elle même et du regard indigné de sa jumelle. Il sembla se passer un instant où les deux jeunes filles eurent une longue conversation silencieuse.

-Suffit!
-Mère...
-Faerya suit ta tante. Jezebel, tu accompagnera ta sœur.

Jezebel grinça des dents et marmonna quelque chose à propos d'une recherche ou d'un devoir que lui avait donné un de ses précepteurs. Elle semblait plus concernée par d'autres problèmes que ceux qu'amenaient les préparations à une des réceptions de sa tante. Elle jura contre les robes qu'elle allait devoir mettre, quand elle pensa que sa mère ne pourrait pas l'entendre. Manifestement Elspeth l'entendit car elle se prit une soufflante des plus mémorable, l'instant où elle eut fini de se plaindre.
La suite comme ce qui a précédé est d'un intérêt des plus limité, tout ce qu'il faut savoir c'est que tous ceux qui ont voulut s'approcher d'un peut trop près au goût de Jezebel son repartie rapidement alors que sa jumelle, s'est laissée aller à s'amuser, peut être un peu trop.



Je te tuerai.



-Je ne comprends pas pourquoi vous voulez faire ça.
-Parce qu'on ne veut pas simplement rester à la maison pour organiser des goûter, dit gentiment Faerya.
-Et surtout pas simplement pondre des gosses, lâcha Jezebel.

Sa jumelle se tourna vers elle en lui rentrant son coude dans les côtes accompagné par un regard d'avertissement. Hecate soupira, en levant les yeux au ciel.

-Vous pourriez aussi essayer de devenir juge, soupira leur tante.
-Et devenir de vieille femme rigide et sévère, sans aucun sans de l'humour ? demanda Jezebel.



Je te tuerai.



-Qu'est-ce qui s'est passé?
-J'ai... tué une des autres recrues...

Faerya était clouée sous le regard neutre de sa mère, essayant de s'entourer du Zanshin pour ne pas laisser ses émotions interférer. Elle avait le même regard que sa mère, froid et pragmatique mais son maintien n'était pas aussi en accord avec son air froid et détaché, ni son état d'esprit agité. Sa jumelle se tenait juste à côté d'elle affichant un air un peu contrarié mais paressant moins agitée.

-On s'entrainait au combat à main nue et... il m'a surpris. J'ai réagis instinctivement, c'était comme si son envie de me faire mal était passée au travers de ma garde. J'ai voulu lui faire mal, je l'ai frappé à la gorge.
-Et pourquoi ta sœur à l'air d'avoir envie de tuer quelqu'un.
-Quand elle a appelé l'instructeur pour qu'il aille chercher le médecin, j'ai tourné la tête pour voir ce qu'il se passait et mon adversaire à essayer de me surprendre. J'ai dû lui casser des côtes, avant d'aller voir ce qu'il se passait... Jezebel s'interrompit essayant manifestement de ne pas laisser ses émotions transparaitre.
-Et ce faisant elle a désobéi à un ordre directe de l'instructeur.
-Je ne pensais pas que mes filles me feraient aussi honte.



Je te tuerai.



Jezebel se réveilla en sursaut, le corps couvert de sueur, son esprit s'accrocha au vide du Zanshin instinctivement, repoussant la peine. Sa conscience rattrapa peu à peu son inconscient et se mit à lui envoyer l'image d'une chambre beaucoup moins luxueuse que ce dont elle avait eu l'habitude plus jeune. Sa main lui faisait mal, elle n'arrêtait pas de trembler, elle tremblait si fort qu'elle sentait que ses os et ses muscle ne tiendraient pas. Une étincelle bleu, blanc bondit entre ses doigts sans les bruler produisant un claquement sec. L'homme assis dans le fauteuil près de son lit se leva sans vraiment faire de bruit, s'assit près d'elle sur le lit et lui saisit l'autre main d'une seul avant de conjurer de l'eau dont il enveloppa la main tremblante de la jeune femme. Une douce fraicheur envahie sa main blessé, l'aidant à contrôler les signaux trop intense qu'envoyait son cerveau au travers de son pouvoir.

-Ce n'était qu'un cauchemar petite fée, chuchota doucement l'homme.

Jezebel le fixa de ses yeux rendu absent par son cocon de vide émotionnel, elle entendait des respiration dans la chambre d'à côté, les craquement discret du travail du bois de sa chambre, elle ressentait en plus de l'entendre la respiration de l'homme, les battement du sang de celui-ci, une légère odeur de sueur et l'air sec qui stagnait autour d'eux. L'état de Zanshin lui permettait d'être attentive à tout cela sans y prêter réellement attention, mais ce qui avait vraiment son attention consciente, la seul chose qui avait vraiment de l'importance la seul pensée qu'elle chérissait depuis ce jour...

Je te tuerai Galen, attends moi encore un peu et j'arracherai ton cœur encore palpitant de ta poitrine.

C'était la seule pensée qui lui évitait de sombrer dans les affres de sa culpabilité et qui l'empêchait de vraiment penser au fait que, elle ailisse avec un avenir brillant était tombé aussi bas parce qu'elle était aussi une aimantaliste. C'était la seul pensée qu'elle adorait depuis qu'il avait tué son autre moitié celle qui la complétait, son reflet, sa jumelle.

Je te tuerai. Il dégagea tendrement les cheveux collés sur son visage par la sueur. Je te tuerai. Il lui caressa gentiment la joue. Je te tuerai.

-Essaye de te rendormir, tu n'as rien a craindre, petite fée, ton contrôle s'améliore petit à petit. Au moins pour une fois tu n'as pas tout fais exploser, fit-il amusé.

Elle se rallongea et se rendormie presque immédiatement toujours accrochée au vide du Zanshin et à la même pensée qui résonnait à l'infinie dans ce lui-ci. Je te tuerai.



Je te tuerai.



-Et ton juge?
-Eurh... Je lui ai cogné la tête contre un mur... Jez'! Change pas de sujet, tu sais que ça va nous retomber sur la gueule si on... Quoi?
-Tu lui a cogné la tête contre un mur?
-Tu réessaye de changer de sujet. Et je persiste à penser que désobéir à un ordre direct c'est pas la meilleurs façon de rattraper tes conneries.
-T'inquiète pas il ne saurons pas que je suis partie. C'est quoi cette histoire de mur et de tête... c'est pour çà qu'il avait la blessure au-dessus de l'arcade.
-Euh... oui, mais c'est pas tes oignons.
-Certes.

Jezebel fit signe à sa soeur de se taire, elles se trouvaient à l'extérieur d'un entrepôt où elles comptaient entrer sans y être invitée pour attraper un voleur qui avait réussi à faire accusé Jezebel de ses méfaits, ce qui ne l'avait pas vraiment enchanté ni elle ni sa mère d'ailleurs mais
pour d'autre raison. Le voleur se trouvait être un alguz, un chat qui semblait adorer le risque et tout ce qui brillait et qui ressemblait de près ou de loin à un bijoux. Faerya avait réussie à
traquer le chat jusqu'ici et les deux jumelles s'apprêtaient à entrer dans l'entrepôt. Elles se
faufilèrent jusqu'à l'une des fenêtres pour atterrir d'un pas léger sur une passerelle de métal. Les deux soeur s'arrêtèrent un instant l'oreille aux aguets, il ne semblait n'y avoir que les crissement et autre craquement de l'entrepôt. Il y faisait noir comme dans un four et elles ne distinguaient que les formes de caisse entassé au milieu de l'unique pièce.
Elles n'avaient pas fait deux pas sur la passerelle qu'elles sentirent, plus qu'autre chose, une présence arriver à leur rencontre. L'ombre renversa Faerya qui s'accrocha à la passerelle pour ne pas en tomber et Jezebel réussi à la frapper mais elle ne ressentie pas de vrai répercussion de son coup. Faerya se rétabli sur la passerelle et il leur sembla soudain que les ombres étaient devenu vivante et les attaquaient de toutes parts. Des griffures cuisantes apparaissaient à chaque passage de la présence, avant que Faerya ne réussisse à la déstabilisé à l'un de ses passages la plaquant sur la passerelle et Jezebel lui asséna un bon coup derrière le crâne pour éviter qu'elle ne s'échappe.

-Bon moi je me dépêche de rentrer et toi tu fais attention à ce qu'elle ne se transforme pas sous toi que tu puisse avoir le crédit de sa capture.
-Franchement...
-Tout ce qui m'intéresse c'est de pouvoir être certaine de garder ma tête, merci.


Je te tuerai.



Jezebel se tenait au milieu d'une tempête d'éclair monstrueuse l'empêchant d'avancer. Les flashs blanc-bleu tombaient de plus en plus près sans la toucher, la poussant à reculer avant qu'elle ne se heurte à... un son. C'était comme s'il avait pris vie et qu'il était devenu réel et qu'il la poussait de plus en plus vers les arcs de lumière. Ce son semblait tout autant résonner dans sa tête à l'infini sans passer par le filtre de ses oreilles. Elle mis du temps à comprendre que ce son n'était pas unique qu'il était moduler et qu'il signifiait quelque chose, plus elle en comprenait le sens plus sa tête lui faisait mal pour que finalement au moment où elle parvint à comprendre qu'elle entendait des mots, qui lui étaient littéralement jetés à la figure pour venir exploser dans sa tête, elle fut traversée par l'un des éclaires lui arrachant un crie déchirant mais pourtant silencieux.

J'en suis venu à me dire qu'il fallait que j'innove un peu. Ta chère soeur nous a trahie. Elle m'a tourné le dos. Mais ce n'est pas elle que je vais punir. Non pas cette fois. C'est toi qui goutera à mon courroux et rien ne pourra t'en délivrer pas même ton abjecte soeur seul celle qui marche dans mes pas pourra apaiser tes tourments.

Il y eu un instant de pure douleur, avant que le vide se fasse autour d'elle. Il n'y avait plus ni éclair, ni son, ni rien autour d'elle. Elle se rendait compte aussi qu'elle ne sentait ni ne ressentait plus rien qu'elle se tenait vraiment et complètement dans le vide. Elle avait déjà expérimenté une sorte de vide émotionnel au travers du Zanshin mais là c'était vraiment différent, complètement autre chose. Puis, aussi soudainement que tout avait disparut elle se remit à ressentir, sentir, voir, entendre et gouter tout en même temps, ce qu'elle percevait n'avait aucun sens, n'avait aucune signification c'était simplement une saturation de tous ses moyens de perceptions comme si l'on avait voulut brouiller un radar. Seul avait un sens une pensée étrangère...

Et maintenant va! Sème la destruction sur ton passage, détruis de tes mains tous ce qui t'es le plus cher et n'oublie pas, veille à ne pas me décevoir comme elle...*

Même pour une déesse il faut certaine constante, on garde plus facilement souvenir de son verbe en tant qu'ordre, même inconsciemment, et puis il faut bien respecter un certain décorum, ça fait plus classe et ça impressionne le pèquenaud. Par contre seul l'inconscient de son ouaille fut marquer car à son réveille Jezebel oublia son rêve, seul son pouvoir d'aimantaliste resta pour témoigner de celui-ci.

*
Spoiler:
 



Je te tuerai.



Des images flottaient dans la tête de Jezebel, des rêves... plutôt des souvenirs et pas des souvenirs de rêve. Ce souvenir était moins claire que les autres plus diffus, mais en même temps les émotions qui y étaient attachées, étaient plus forte, la submergeant à presque la faire suffoquer. Elle savait qu'elle rêvait ces souvenirs et c'était ça le plus étrange car elle n'arrivait pas à se réveiller. Elle n'arrivait pas non plus à prévoir ce qui allait se passer, mais elle savait que ça n'allait pas lui plaire, que ça allait lui faire mal, vraiment très mal. La jeune femme revoyait le canon d'un pistolet, gueule noire immobile, mais non menaçante, pointée sur elle. Elle se souvenait du doigt qui reposait près de la détente et loin d'avoir envie d'y appuyer, elle se souvenait des yeux amusés derrière sans aucune intention de meurtre, plein de pitié compatissante et pourtant à part ses yeux rien dans la pose ne présageait qu'il n'allait rien sortir de cette sombre gueule froide pointer sur sa tête et elle espérait presque qu'il en sorte son salut, la libération de sa malédiction. Mais il n'en sortirait plus jamais rien, elle ne verrait plus jamais le visage qui se tenait derrière ce pistolet à part dans un miroir.
Elle revoyait le corps de sa soeur esquisser un mouvement pour esquiver une vague d'eau sortant de nul part, elle revoyait le corps désarticulé de sa jumelle s'écraser contre le mur. Elle ressentait de nouveau la peine indicible qui lui était tombée dessus quand elle avait découvert le visage de l'agresseur. L'horreur qui l'avait écrasée, qui avait presque détruit son être à ce moment là, c'était le juge Galen, le fiancé de Faerya, son amour, son protecteur même. Et à l'ultime seconde il n'avait pas sut faire la différence entre les deux jumelles, il les avait confondues. Jusque là son état de Zanshin lui avait permis de garder un semblant de contrôle sur son pouvoir mais la douleur fit voler en éclat son contrôle, rendant ce pouvoir honni complètement sauvage et incontrôlable. Les éclaires de lumière bleu semblaient familier à la jeune femme, sauf que cette fois ci ils sortaient d'elle dans toutes les directions frappant et brulant tout autour d'elle, sauf celui qu'elle aurait voulut rôtir en cette instant. Les larmes de rage et de douleur brouillaient la vision de Jezebel et ses hurlements de fureur l'empêchèrent d'entendre approcher Galen et d'entendre la porte s'ouvrir sur sa mère.
Elle ne se souvient pas de comment elle est sortit de la propriété mais elle se souvient de sa mère étendu contre un mur, la tête faisant un angle bizarre et complètement trempée. Elle ne se souvient pas d'avoir réussi à s'arrêter mais elle s'était arrêtée, n'est-ce pas?



Je te tuerai



-Souviens toi de ce que t'as appris ta mère et ce que je t'ai appris pour contrôler ton élément. Ton contrôle est lié à tes émotions et ta volonté, c'est comme n'importe quel outil c'est ton esprit qui le guide... comme une épée.

Jezebel ne répondit pas, ça faisait maintenant trois ans qu'elle avait quitté Livia Maxima et qu'elle suivait Galen pour apprendre à se contrôler et avoir l'occasion de le tuer. Tout au long de ces années elle avait exacerbée l'adage « la vengeance est un plat qui se mange froid ». Au début elle n'avait put se concentrer sur aucune autre chose que le besoin de se contrôler pour effacer la douleur de la perte de sa jumelle bien aimé qui l'avait détruit et la seul façon qu'elle avait trouvé pour se protéger de la peine avait été de se réfugier dans un vide émotionnel. La jeune femme n'avait pas réussi à composer avec la douleur et elle était en état de perpétuel Zanshin pendant près d'un an ce qui avait été épuisant, la laissant hébété une grande partie de ses journées dans un état de semi-conscience. Mais peu à peu elle avait réussit à l'enfouir derrière sa haine des aimantaliste et l'unique envie de vengeance.
Petit à petit elle avait appris de celui qu'elle haïssait le plus au monde à devenir la chose qui se trouvait en seconde place des chose qu'elle haïssait. Elle réussissait à contrôler les courants qui servait au cerveau à contrôler le corps, lui permettant d'augmenter toutes ses perception et ses temps de réaction, elle pouvait aussi les atténué jusqu'à endormir un homme, le paralyser partiellement ou complètement ou même créer des douleurs fantôme dans les nerfs d'une personne. Grâce à ce contrôle elle réussissait même à dériver une partie de ses signaux électriques pour créer des effets pyrotechniques... un peu plus voyant.

Elle ouvrit sa main devant elle et ne fit que penser à bouger ses doigts et dans le même temps elle intercepta les ordres électrochimiques de son cerveau pour les concentrer dans le creux de sa main. C'était un exercice long et difficile qui demandait toute son attention, elle devait gardé un équilibre moyen dans le déséquilibre d'énergie créé par le mouvement de l'électricité entre ses doigts. Elle couvrit sa main droite de son autre main mettant leur paume face à face, obligeant les étincelles qu'elle réunissait à passer de l'une à l'autre, causant un flux continu qui se transforma en arc qui fini par s'évanouir dans les airs dans un claquement sonore.



Je te tuerai.



Quand l'enfer s'était abattu sur le village de Firone elle avait saisi, sa chance. Elle ne maitrisait pas assez son pouvoir pour créer la foudre sans faire souffrir son corps mais elle avait acquis une certaine virtuosité pour qu'il devienne une arme avec laquelle il fallait compter. Et au cours de l'attaque des ailisses elle réussie à séparer Galen du reste des aimantalistes aidant à fuir ceux qui avaient besoin de leur aide. C'est une explosion qui lui avait offert cette opportunité et Galen l'aidait à se relever quand elle passa à l'attaque. Se concentrant sur les flux électrochimiques qui parcourait le corps de l'ancien juge, elle les modifia pour qu'ils transporte l'ordre aux muscle de Galen de se rigidifier. Elle n'avait réussi qu'a bloquer les bras et les jambes de l'homme.

-Enfin tu vas payer. Ma mère ma toujours dit de tirer le maximum de ses ennemis mais de ne jamais rater l'instant.
-Faerya?...
-Non, depuis tout ce temps ça n'a jamais été elle. Ca a toujours été Jez'. Comment toi plus que tout autre à put être aussi aveugle?

Elle avait parlé la voix chargé de haine, un couteau dans son poing droit courant sur la gorge de l'homme laissant seulement un sillon de sang. Elle failli ne pas remarquer le changement dans les yeux incertains de Galen, la résolution qui s'y était allumée. La jeune femme réagit instinctivement alors qu'elle sentait déjà que son sang allait pas rester longtemps dans ses veines elle envoya un coup de poing dans le plexus du jeune homme tout en foutant la merde dans les potentiels électrochimiques de son estomac lui provoquant un haut-le-cœur qui arrêta la sensation naissante que son sang bouillait dans ses veines. Elle passa d'un pas dansant dans le dos de l'aimantaliste esquivant un jet de vomi et plaqua ses mains de chaque côté de la tête de celui-ci le couteau oublié. Elle fit rebondir dans tout les sens les courants qui parcourrait le cerveau de l'homme, lui tirant des hurlements déchirant pour un instant avant qu'ils ne s'arrêtent brusquement. Je t'ai tué. Alors que cette pensée naissait dans son esprit elle continuait toujours à martyriser le corps sans vie de l'homme avec son pouvoir et c'est sur ces entre-fait qu'arriva des ailisses. Elle les vit avant qu'ils ne la voient, elle se tourna vers eux et elle semblait en colère. Elle portait les éclaires en ses mains, claquant et crépitant, faisant se dresser sur sa tête ses cheveux rosâtre dans une crinière digne d'une divinité de l'ancien temps. Des réseaux d'éclat blanc-bleu parcourant sa chevelure, en brulant les pointes et les racornissant. Elle lâcha sur les ailisses une décharge, un frisson la parcourant des pieds à la tête, un sourire incurvant légèrement ses lèvres. Seulement un instant était passé, entre le moment où elle s'était tourner vers eux pour leur faire subir son ire, seulement une fraction de seconde s'était écoulée entre le moment où la décharge avait quitté ses doigt sans vraiment qu'elle ne l'ai décidé. Mais ce temps si court fut une éternité d'horreur pour l'ailisse qui vivait encore en son sein, et dans un effort désespéré elle modifia la nature de la décharge la faisant exploser en une onde électromagnétique qui ne fit que griller les armes des ailisses et aimantant toutes celles qui ne le pouvait pas. Elle ne savait pas comment elle avait fait ça, conjurer son élément, elle savait pouvoir manipuler n'importe quoi ayant un rapport avec lui mais certainement pas le créer.
Bien que surprise elle ne resta pas les bras ballant et s'esquiva ventre à terre, elle n'avait aucune envie de se retrouver devant des ailisses. Premièrement parce qu'elle ne voulait pas leur faire du mal et puis parce qu'elle ne voulait pas leur donner l'occasion de lui faire du mal. Bien qu'une petite voix dans sa tête lui susurrait que si elle mourrait ce serrait pour le mieux, qu'elle trouverait le repos et la paix. La voix de sa mère se mêla de la partie dans un murmur à son oreille « La mort, plus légère qu'une plume... » le reste de ses paroles se perdirent dans le tumulte de ses pensée.



Je t'ai tué. Je te l'avais dit...



Haha! C'était divertissant mais ce n'est pas fini. Tu m'as déçu. Tu aurais pu faire beaucoup mieux.



Comment avez-vous connu Divine Comedy :
A cause grâce à une saleté de Boule de Poile


Dernière édition par Faerya le Dim 13 Fév - 1:44, édité 19 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayashen
-Admin-
J'fais c'ke j'veux avec mes cheveux
-Admin-J'fais c'ke j'veux avec mes cheveux
avatar

Age : 33

Background
Pouvoirs: Maitre de l'eau
Statut: Ex-Meneuse des rebelles
Niveau:
4/4  (4/4)
MessageSujet: Re: Faerya (Jezebel)   Mar 30 Mar - 15:24

Avant de te laisser continuer ta fiche...

Premièrement il y a une faute dans ton pseudo
Deuxièmement tu n'as fait aucune demande de rôle que ce soit pour être Ailisse ou M de niveau 3 Rolling Eyes
De plus je ne suis pas particulièrement pour ce genre de mix des races/clans en général, la moindre des choses aurait tout de même été d'en demander l'autorisation auprès du staff avant de décider d'incarner un tel personnage...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faerya
Tagada Pink
Tagada Pink
avatar

Age : 26

Background
Pouvoirs: Foudre
Statut: Ex-Phamtom rescapée de Firone
Niveau:
3/4  (3/4)
MessageSujet: Re: Faerya (Jezebel)   Mar 30 Mar - 18:43

Euh... Oups... Ca compte comme excuse?

Je savais bien que j'avais oublié de poser une question... Suis désolé M'dame.

*Se prosterne le plus bas possible*

Tapez pas trop fort...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faerya
Tagada Pink
Tagada Pink
avatar

Age : 26

Background
Pouvoirs: Foudre
Statut: Ex-Phamtom rescapée de Firone
Niveau:
3/4  (3/4)
MessageSujet: Re: Faerya (Jezebel)   Dim 4 Avr - 15:17

Alors normalement c'est fini.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayashen
-Admin-
J'fais c'ke j'veux avec mes cheveux
-Admin-J'fais c'ke j'veux avec mes cheveux
avatar

Age : 33

Background
Pouvoirs: Maitre de l'eau
Statut: Ex-Meneuse des rebelles
Niveau:
4/4  (4/4)
MessageSujet: Re: Faerya (Jezebel)   Lun 5 Avr - 17:21

C'est bon, t'es validée \o/


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faerya
Tagada Pink
Tagada Pink
avatar

Age : 26

Background
Pouvoirs: Foudre
Statut: Ex-Phamtom rescapée de Firone
Niveau:
3/4  (3/4)
MessageSujet: Re: Faerya (Jezebel)   Dim 30 Jan - 13:46

S'il y a déjà quelque chose qui ne va pas je serais content de rectifier.

Sinon pour tout les morceaux manquant ça devrait arriver pour la biographie, j'ai cru comprendre qu'il y aurait des ajustement dans le contexte donc je vais un peu attendre.

PS: Je suis désolé si je ne me suis pas fais comprendre dans la partie recensement, j'ai une mauvaise habitude d'utiliser à outrance l'euphémisme. Je vais complètement changer la biographie.


Edit(07/02/11): C'est toujours pas fini si quelqu'un passe par ici juste pour voir. Je posterai un nouveau message quand ce sera fini
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faerya
Tagada Pink
Tagada Pink
avatar

Age : 26

Background
Pouvoirs: Foudre
Statut: Ex-Phamtom rescapée de Firone
Niveau:
3/4  (3/4)
MessageSujet: Re: Faerya (Jezebel)   Dim 13 Fév - 1:45

Bon normalement c'est fini. J'espère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayashen
-Admin-
J'fais c'ke j'veux avec mes cheveux
-Admin-J'fais c'ke j'veux avec mes cheveux
avatar

Age : 33

Background
Pouvoirs: Maitre de l'eau
Statut: Ex-Meneuse des rebelles
Niveau:
4/4  (4/4)
MessageSujet: Re: Faerya (Jezebel)   Dim 13 Fév - 3:22

Bon j'ai relevé un certain nombre de fautes mais ce n'est pas rédhibitoire en soit donc je te re-valide (en espérant que ce soit pour de bon cette fois x) ) en te conseillant tout de même d'être plus vigilant de ce coté là dans tes futures rp Wink

Bon jeu ^^


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Faerya (Jezebel)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Faerya (Jezebel)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» NEWS SUR LES RAIDS JEZEBEL

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Divine Comedy :: 


 :: Préface :: Fiches validées
-
Sauter vers: